PARTAGER

La sélection zimbabwéenne de football, prochain adversaire de l’Algérie en novembre, dans le cadre des 3e et 4e journées des qualifications de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021, reportée à 2022, ne devrait pas disputer de matchs amicaux en octobre, rapporte samedi la presse locale.

Selon la même source, le conseil d’administration de la ZIFA, dirigé par Felton Kamambo, a exclu la possibilité de disputer des matchs tests, alors que la majorité des nations africaines ont programmé des rencontres à l’occasion de la fenêtre internationale d’octobre (5-13), après 10 mois d’inactivité causée par la pandémie de Covid-19.




Au terme de la 2e journée, le Zimbabwe pointe à la 2e place avec 4 points, derrière l’Algérie, auteur jusque-là d’un parcours sans faute (6 points), avec deux victoires de suite, décrochées à domicile face à la Zambie (5-0) et en déplacement face au Botswana (1-0).

L’ancien milieu international zimbabwéen Lazarus Muhoni a critiqué la ZIFA, qualifiant de « revers » son échec à programmer des matchs amicaux pour les « Warriors » « Malgré le fait que nous soyons dans une période difficile marquée par la pandémie de Covid-19, la ZIFA devrait au moins organiser un ou deux matchs amicaux pour l’équipe.




Sinon, nous devrons accepter que nous n’avons peu de chances de progresser en raison d’une mauvaise préparation. Même un élève ne peut se présenter à un examen final sans se préparer et s’attendre à réussir. De même, nous devons le faire pour que notre entraîneur puisse combiner les joueurs qui pourraient être à sa disposition », a déclaré Muhoni à NewsDay.

L’Algérie, qui n’a assuré pour le moment qu’un seul match amical face au Cameroun au Pays-Bas, accueillera le Zimbabwe le 12 octobre, avant de se déplacer pour défier le Zimbabwe cinq jours plus tard.




Le président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad, a menacé récemment de délocaliser le match Zimbabwe – Algérie, prévu au stade national des sports à Harare, en raison du retard accusé dans les travaux de rénovation au niveau de l’enceinte sportive.

« Le match aura lieu à sa date initiale et au lieu choisi par les Zimbabwéens, si rien n’a été fait pour installer les sièges baquets, on sera obligé de déplacer le match. Officiellement, nous n’avons pas encore été saisi », a-t-il affirmé lors d’un point de presse organisé par visioconférence.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here