PARTAGER

Le championnat tunisien est en passe de devenir le nouvel eldorado des footballeurs algériens, en ce sens, qu’ils sont nombreux les clubs du pays frontalier à s’intéresser très sérieusement aux joueurs du championnat de Ligue 1, malgré tout ce qui se dit de mal sur cette compétition.

C’est notamment à la faveur de la nouvelle loi de l’UNAF qui abolit les frontières sportives entre les pays d’Afrique du Nord que l’on commence à assister un ‘’rush’’ des joueurs algériens vers la Tunisie, non sans menacer les clubs locaux qui risquent de perdre, un après un leurs vedettes. L’attaquant algérien du DRB Tadjenanet Karim Aribi vient ainsi de signer avec l’ES Sahel (Tunisie) un contrat de quatre saisons.



Aribi (24 ans) a inscrit 10 buts lors de la première partie de la saison, derrière l’attaquant du Paradou AC Zakaria Naïdji (11 buts).

Il devient le deuxième joueur algérien à rejoindre la Tunisie lors du mercato d’hiver après l’attaquant Tayeb Meziani, signataire d’un contrat de trois ans et demi avec l’ES Tunis et laissé libre par le Paradou AC (transfert gratuit mais clause de 30% en cas de revente vers un club étranger).

Preuve supplémentaire de cette volonté des clubs tunisiens d’attirer les meilleurs joueurs algériens, le compte Twitter officiel de l’ES Tunis a relayé une information révélant des contacts entre Abderahmane Meziane, l’attaquant international usmiste, et la direction du club de Bab Jdid.



En fin de contrat avec l’USM Alger en juin prochain, l’international algérien de 24 ans pourrait rebondir en Tunisie l’été prochain, à défaut d’une offre sérieuse d’un club européen.

Pour sa part, le latéral gauche de la JSK, Ilyes Chetti (23 ans), qui s’est illustré face au Qatar avec la sélection A’ en décembre dernier, a fait l’objet d’une offre concrète de l’Espérance de Tunis.



Le Champion d’Afrique a proposé la somme de 500 000 euros pour l’arrière gauche algérien, dont le contrat expire en juin 2020 avec les Canaris. La direction du club kabyle n’a pas donné suite à l’offre du géant tunisien qui souhaite attirer les meilleurs joueurs algériens dans le but d’en faire un tremplin vers le Golfe à l’image du transfert de Baghdad Bounedjah vers Al Sadd. Acheté 300 000 euros à l’USM El-Harrach en juillet 2013, Bounedjah a été revendu deux ans plus tard au Qatar pour près de 4 millions d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here