PARTAGER

A une semaine du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations, le capitaine d’équipe, Ryad Mahrez, affiche sa satisfaction de pouvoir préparer le tournoi à Doha, dans des conditions de loin identiques à celles prévalant en Egypte.

«Dans les autres coupes d’Afrique, on arrivait 3 à 4 jours avant le premier match de la compétition, là je pense qu’on a progressé dans l’approche. Car là, on est presque dans les mêmes conditions qu’en Egypte. Face au Burundi, ce fut notre premier match amical. Je suis persuadé qu’on va monter en puissance».

Malgré cela, il a jugé «correcte» la copie rendue par ses camarades et lui dans cette rencontre, même s’il reste persuadé qu’ils auraient pu faire mieux qu’un match nul. «Le plus important c’est le fait de n’avoir pas perdu, on va essayer de mettre notre jeu en place et monter en puissance également», a-t-il ajouté.




En jouant face à un bloc défensif, les Verts en savent déjà quelque chose de ce qui les attend lors de leur premier match de la CAN contre le Kenya.

Mahrez en est conscient : «Le coach a fait en sorte qu’on affronte une équipe qui ressemble dans son jeu au Kenya, et je pense que ça sera la même opposition qu’on aura lors de notre entrée en lice en Coupe d’Afrique, mais comme je l’ai dit, on a eu un peu du mal devant, on doit tirer des enseignements de ce match, essayer de progresser et faire en sorte être prêt le 23 juin prochain», a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here