PARTAGER

La valeur marchande du défenseur international algérien, Aïssa mandi, aurait atteint les 20 millions d’euros, a estimé la presse espagnole, n’écartant pas l’éventualité de voir l’ancien capitaine du stade de Reims quitter les rangs du Bétis de Séville, surtout que son contrat avec la formation de l’Andalousie expire lors de l’été 2021.




Justement, pour retenir son joueur, la direction de Séville avait prévu d’engager les négociations avec lui dans l’espoir de le prolonger, mais l’apparition de la pandémie du coronavirus a faussé tous ses plans.

Aussi, le joueur de 28 ans ne serait pas intéressé pour enchaîner une autre saison sous le maillot du Bétis, et souhaiterait connaître d’autres sensations. L’occasion semble d’ailleurs propice pour lui, surtout que le club anglais de Newcastle, qui devrait être racheté prochainement par la famille royale d’Arabie saoudite, est très intéressé par ses services.




En tout cas, si Mandi insiste pour partir l’été prochain, la direction du Bétis aura du mal à le retenir, car elle sera tout simplement le principal perdant dans l’affaire. Le joueur sera libre dès la fin de la saison prochaine, et les Espagnols ne tireront alors aucun profit financier de son transfert vers un autre club.

 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here