PARTAGER

Le calvaire du latéral gauche algérien, Fawzi Ghoulam, à Naples se poursuit. Tout indique d’ailleurs que son entraîneur, l’Italien Carlo Ancelotti, le pousse vers la sortie, exactement comme il l’avait fait avec son compatriote Adam Ounas, cédé l’été passé à l’OGC Nice, alors que son remplaçant n’a pas un meilleur niveau que lui.

C’est sans Faouzi Ghoulam que Naples a affronté samedi l’AS Rome (défaite 2-1). Ce fut également le cas lors du match d’avant contre Atalanta (2-2) sur sa pelouse du San Paolo.

L’international algérien s’est blessé mardi passé, une blessure musculaire qui va l’éloigner pour une assez longue durée, au moins 15 jours diront certains medias.

Cette blessure intervient au moment où le joueur traversait une période critique, il n’arrive plus à s’imposer. Les séquelles de sa blessure au genou et les deux rechutes ayant suivi, le tout pendant plus d’une année, sont encore là.




De quoi se faire oublier et perdre son importance dans le onze d’Ancelotti. En effet, le coach italien ne l’a aligné qu’à cinq reprises en Serie A (quatre titularisations) et alterne entre lui, Mario Rui et Giovanni Di Lorenzo.

Cela ne l’aide pas à s’imposer. Selon la presse locale, l’entraîneur italien ne compte plus sur l’ancien défenseur de Saint-Etienne et ne serait pas contre son départ dans les prochains mois.

Le départ de Ghoulam vers d’autres cieux pourrait, d’ailleurs, intervenir dès cet hiver. Il pourrait bientôt entamer la recherche d’un nouveau point de chute, sachant que le joueur est encore sous contrat jusqu’en 2022.




Absent des rangs de la sélection algérienne depuis voilà près de deux ans, après avoir décliné l’invitation du sélectionneur national pour faire partie du groupe qui a disputé la précédente CAN, Ghoulam aurait saisi l’occasion des problèmes que rencontre Belmadi pour dénicher un arrière gauche de valeur en vue des deux prochains matchs, afin de faire son retour s’il était en bon état de santé.

On sait d’ailleurs que les blessures de Farès, Bensebaïni et Chetti, tous des latéraux gauches retenus dans les plans du coach national, donne des soucis à ce dernier en vue des deux prochains matchs contre la Zambie et le Botswana (14 et 19 novembre) dans le cadre des deux premières journées des éliminatoires de la CAN-2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here