PARTAGER

Le président de l’USM El-Harrach Mohamed Laïb, a indiqué lundi que les négociations avec la société nationale Naftal, spécialisée dans la commercialisation et distribution de produits pétroliers, «avancent bien», dans l’objectif de parapher un contrat de partenariat, dont la teneur n’a pas encore été définie.

«Nous avons remis tous les documents nécessaires à Naftal, dont les bilans financiers et les statuts. Il y a même une enquête qui a été faite. Les négociations avancent bien. D’ailleurs, il y aura une réunion des membres de Naftal bientôt pour trancher cette question», a affirmé à l’APS le premier responsable du club harrachi.




Longtemps en butte à des problèmes financiers, l’éventuel accord avec Naftal devrait constituer une bouffée d’oxygène pour la formation banlieusarde, auteur d’une saison catastrophique qui pourrait précipiter le club en division amateur dans le cas où la relégation sera adoptée par les membres de la Fédération algérienne (FAF), dans le cadre de la consultation écrite initiée pour se prononcer sur l’avenir de la saison 2019-2020, suspendue depuis le 16 mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

«Je ne suis pas en mesure de dévoiler plus de détails sur cet éventuel accord. Il s’agira soit d’un simple contrat de sponsoring, ou bien en tant qu’actionnaire majoritaire», a-t-il ajouté. Avant de poursuivre : «Si on parviendrait à sceller l’accord avec Naftal, ce sera une occasion pour moi de me retirer définitivement du monde du football, je suis fatigué après tant d’années passées dans ce milieu. Je vais me consacrer à ma famille».




Par ailleurs, et interrogé sur la récente décision prise par le ministère de la Jeunesse et des Sports de ne pas autoriser la FAF à tenir une assemblée générale extraordinaire (AGEx) pour décider de la suite à donner à cet exercice, Laïb estime que l’instance fédérale aurait pu recourir à ses prérogatives.

«L’ensemble des clubs professionnels ont rencontré la président de la Ligue (LFP), la majorité était pour l’arrêt définitif du championnat. La FAF aurait pu éviter ce genre de problème, en décrétant la fin de la saison, selon ce que stipulent ses propres statuts (article 82, ndlr). En ce qui concerne la position de l’USMH, nous sommes avec la proposition de désigner les champions et les promus, mais pas de relégués. Pour le moment, nous n’avons pas encore reçu le formulaire de consultation», a-t-il conclu.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here