PARTAGER

Même s’il n’a pas joué depuis décembre dernier lorsqu’il avait contracté une méchante blessure l’ayant contraint de passer sur le billard, le latéral droit algérien, Youcef Atal, n’a rien perdu de sa valeur sur le marché des transferts.

Ainsi, après le Milan AC et le PSG, selon Tutto Mercato Web, il y a un autre prétendant ! Youcef Atal serait dans le viseur de l’Inter Milan cette fois-ci. Selon le média italien, le nom du latéral algérien de l’OGC Nice figurerait sur la liste des joueurs susceptibles de rejoindre l’Inter cet été.




Peu de chances de le voir partir puisque le club azuréen a certifié qu’il voulait garder le joueur encore au moins une année. Cela n’a toutefois pas empêché le club, dont l’équipe première de football est entrainée par Antonio Conte, de faire une première proposition à son homologue français.

On parle ainsi d’une offre de 20 millions d’euros que la formation italienne s’est dite prête à débourser pour s’offrir les services du joueur de 24 ans.




Mais, si l’on se réfère toujours aux médias italiens, cette offre n’a guère convaincu la direction du club de la Côte d’Azur qui n’a pas mis beaucoup de temps pour la rejeter.

Une position qui n’a pas pour autant découragé l’Inter et surtout son coach Conte qui insiste toujours pour avoir le joueur formé au Paradou AC. Raison pour laquelle il a demandé à formuler une deuxième offre. Le club français ne serait pas vendeur, à moins de recevoir une offre exceptionnelle. De plus, la concurrence est rude sur le dossier du champion d’Afrique.




Pour sa part, l’ex-coéquipier d’Atal au PAC, en l’occurrence Zakaria Naïdji, qui joue à titre de prêt au Portugal depuis le début de cet exercice, ne sera finalement pas gardé par le club de Gil Vecente.

Le meilleur buteur du championnat algérien la saison passée n’a pas réussi à s’imposer au sein de sa nouvelle formation. Ses apparitions furent très rares, ne plaidant pas pour le rachat de son contrat.




Une aubaine que l’ES Tunis veut saisir pour engager le joueur de 24 ans, puisqu’elle serait prête à casser sa tirelire pour s’offrir les services de l’enfant de Bordj Bou-Arreridj. Le club phare de la capitale tunisienne a déjà conclu une première transaction avec le PAC l’été dernier lorsqu’il avait engagé le milieu de terrain Benghit pour la somme de 14 milliards de centimes, rappelle-t-on.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here