Accueil LIGUE 1 NEWS Karim Bakhti, entraîneur-adjoint du CR Belouizdad : «Un désavantage pour nous»

Karim Bakhti, entraîneur-adjoint du CR Belouizdad : «Un désavantage pour nous»

PARTAGER

L’entraîneur-adjoint du CR Belouizdad Karim Bakhti, a estimé lundi que la délocalisation du match face aux Sud-africains de Mamelodi Sundowns au stade international de Dar Es-Salam (Tanzanie), comptant pour la 2e journée (Gr.B) de la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football, le dimanche 28 février (14h00, algériennes), constituait un «désavantage» pour le Chabab.

«On aurait aimé recevoir l’équipe Sud-africaine chez nous, et avoir plus de chances de s’imposer à Alger. La délocalisation de cette rencontre constitue un désavantage pour nous, car j’estime qu’elle arrange beaucoup plus l’adversaire. Toutefois, nous allons aborder ce rendez-vous avec la ferme détermination de s’imposer même si les conditions seront difficiles à Dar Es-Salam», a indiqué à l’APS le N.2 du staff technique du Chabab.




La Fédération algérienne (FAF) a demandé à la CAF de reporter ce match, prévu initialement le mardi 23 février, en raison des risques de contamination au variant sud-africain de coronavirus, suite à une demande formulée par le club algérois.

La décision du report a été prise au terme d’une réunion tenue mercredi au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, en présence du Conseil scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19, des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et du directeur du pôle compétitif du Chabab, Taoufik Kourichi.




«Franchement, les joueurs ont été fortement perturbés par cette histoire de délocalisation. Nous allons faire en sorte de leur permettre de garder leur concentration Maintenant, on va devoir jouer en déplacement pour la deuxième fois de suite, après notre premier voyage en RD Congo (TP Mazembe 0-0, ndlr)», a-t-il ajouté. Avant d’enchaîner : «On aurait aimé jouer un match de championnat pour rester compétitifs, mais ça n’a pas été le cas. Avec l’officialisation de notre match à Dar Es-Salam, nous devons nous remettre au travail et préparer ce rendez-vous, avant notre départ prévu jeudi».




Pour rappel, le Pr. Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de la pandémie de Covid-19, avait appelé lundi dernier, à travers l’APS, à la délocalisation de ce match, estimant que «le déroulement de cette rencontre sur le sol algérien représente un risque réel. La situation en Afrique du Sud est hors de contrôle».