Accueil LIGUE 1 NEWS JS Kabylie : Encore un dossier chaud à la FIFA

JS Kabylie : Encore un dossier chaud à la FIFA

0
PARTAGER
JS Kabylie : Encore un dossier chaud à la FIFA
Mujib Kassem

A peine avoir réussi à régler ses dettes envers la CRL estimées à un peu plus de 8 milliards de centimes ce qui lui a permis d’être engagé dans la Ligue des champions d’Afrique au dernier moment, la voilà la JSK fait face à un autre problème non moins important.

En effet, la FIFA a exigé de la direction kabyle de régulariser son ancien joueur éthiopien Mujib Kassem. L’attaquant Mujib Kassem (26 ans) a rejoint le club des « Canaris » lors de l’été 2021, mais il n’a pas terminé la saison et a quitté l’équipe en février dernier pour protester contre le non-encaissement de ses salaires, sachant que que la durée de son contrat expire en octobre 2024.

Le joueur réclame à la direction de la JSK de lui verser trois arriérés de salaires derniers mois de salaire, si l’on se réfère à des rapports de la presse éthiopienne, qui indiquent, au passage, que l’intéressé a déjà porté plainte auprès de la « FIFA » dans l’espoir de faire valoir ses droits.




Pour sa part, la direction du président Yazid Yarichène a justifié le retard dans le paiement des salaires de l’attaquant éthiopien par la grave crise financière qui la secoue.

Et aussi paradoxal que cela puisse paraître, Mujib Kassem n’a participé qu’à trois rencontres avec les Kabyles la saison passée, toutes les trois dans le cadre du championnat national, dont une seulement en tant que titulaire.

Fin décembre 2021, ce joueur a rejoint l’équipe nationale éthiopienne, pour participer à la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. Après la fin du championnat continental, il a décidé de ne pas revenir à la JSK.




Lundi dernier, le vice-champion d’Algérie a réussi à régler des dettes de l’ordre 8,4 milliards de centimes, représentants les salaires impayés d’anciens joueurs de l’équipe, à l’image de Chaker Kaddour Cherif, qui porte actuellement les couleurs du NC Magra, Hamza Banouh, qui a évolué au CABBA puis au NAHD, et Zakaria Boulahia, qui vit une expérience professionnelle dans un club émirati.

A cause de ce dossier, le spectre de la disqualification de la JSK de la Ligue des champions africaine, qui débutera en septembre prochain, a longtemps plané, avant que la direction kabyle, grâce au concours de la FAF et du MJS, ne parvienne à s’acquitter de ses dettes dans les dernières heures précédant la date butoir des inscriptions des clubs concernés par cette épreuve.

Il faut dire que la direction du président Yazid Yarichène accuse l’ancien président du club, Cherif Mellal, d’avoir plongé la JSK dans une grave crise financière avant son départ, notamment en ne régularisant pas les joueurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici