Accueil JM-ORAN 2022 JM-Oran-2022 (football) : Les Algériens rêvent d’exploit

JM-Oran-2022 (football) : Les Algériens rêvent d’exploit

0
PARTAGER
JM-Oran-2022 (football) : Les Algériens rêvent d'exploit

Le tournoi football des Jeux méditerranéens JM-2022 d’Oran (25 juin- 6 juillet), débutera dimanche avec en ouverture le match entre l’équipe nationale des moins de 18 ans (U18) et l’Espagne, tenante du titre, au stade Abdelkrim Kerroum à Sig (17h00).

Quatre ans après la précédente édition disputée dans la ville espagnole de Tarragone, le tournoi méditerranéen revient par la porte d’Oran, où vont concourir huit nations, scindées en deux groupes de quatre.

Les organisateurs ont retenus quatre stades pour abriter les seize matchs de la compétition : Stade Ahmed-Zabana, stade Abdelkrim Kerroum de Sig (Mascara), et le stade de Mers El-Hadjadj, alors que le nouveau complexe olympique baptisé au nom du défunt ancien défenseur international algérien Hadefi Miloud (1949-1994) abritera uniquement la finale du tournoi, fixée au mardi 5 juillet.




L’Espagne, tenante du titre, partira largement favorite et se positionne comme un sérieux candidat à sa propre succession.

La  » Roja », qui compte deux titres à son compteur (2005, 2009), devra s’extirper d’un groupe A où figurent l’Algérie, la France, et le Maroc, sacré lors des JM-2013 disputés à Mersin en Turquie et médaillé de bronze en 2018 à Tarragone.

L’Algérie constituera le premier écueil pour les Ibériques, qui seront certes favoris sur le papier, mais devront faire face à une équipe algérienne, avide d’exploit sur ses terres et devant son public.




 » Nous avons hérité d’un groupe relevé. On ne peut pas choisir nos adversaires, à nous de bien se préparer en conséquence et étudier comme il se doit, les points forts et faibles de l’Espagne, la France, et du Maroc.

Notre objectif est de se qualifier pour les demi-finales, mais pour y parvenir, il faudra réaliser de grosses prestations face à de très bonnes et fortes sélections « , a indiqué le sélectionneur national Mourad Slatni.

La France et le Maroc, qui s’affronteront un peu plus tard dimanche à Sig (20h00), vont certainement jeter toute leurs forces pour démarrer du bon pied, et du coup se placer idéalement pour une éventuelle qualification pour les demi-finales.

Dans le groupe B, l’Italie, finaliste malheureux à Tarragone face à l’Espagne (2-3), tentera cette fois-ci de faire mieux et viser l’or méditerranéen que le pays n’a plus remporté depuis 1997 à domicile à Bari.

Les Italiens débuteront dimanche face au Portugal au stade Ahmed-Zabana (20h00). Le pays lusitanien n’a jamais brillé aux JM, échouant toujours à monter sur le podium.

La Grèce, quatrième à Tarragone et vainqueur de la première édition en 1951 à Alexandrie (Egypte), sera opposée lors de la journée inaugurale du groupe B à la Turquie, au stade Mers El-Hadjadj (20h00).

Les Grecs devront se méfier d’une équipe turque habituée à atteindre un stade avancé de la compétition, elle qui avait monté sur le podium à dix reprises dans l’histoire de ses participations aux JM.

La Turquie compte une médaille d’or remportée à Languedoc-Roussillon (France) en 1993. Pour rappel, les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les demi-finales prévues le samedi 2 juillet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici