PARTAGER

La Jeunesse sportive de Kabylie devra encore revoir «beaucoup de choses» pour atteindre ses ambitions, nationale et continentale, a soutenu jeudi à Tizi-Ouzou, Hubert Velud, entraineur des Canaris, lors d’une conférence de presse.

«Il y a beaucoup de choses à revoir au sein de l’équipe pour atteindre nos ambitions qui ne peuvent se réaliser avec une équipe de 13 joueurs seulement» a indiqué Velud.

Revenant sur le dernier match face au Horaya Conakry perdu par 2 à 0 dimanche dernier, en seizième de finale retour de la Ligue des champions, le coach français a reconnu que «le match en soit était très difficile» pour son équipe avec, a-t-il précisé» une 1ère mi-temps bien maîtrisée et une deuxième très difficile où nous avons eu des difficultés à résister à l’adversaire».




Sur le plan football, les canaris «n’ont pas accompli un bon match» a estimé le technicien français, mais, a-t-il ajouté «au niveau combativité et état d’esprit, les joueurs ont beaucoup donné physiquement et ont montré une combativité mentale extraordinaire».

La JS Kabylie qui retrouve la phase de groupes de la compétition africaine après neuf ans d’absence sera fixée le 9 octobre sur ses prochains adversaires.

Pour l’heure, a estimé Velud «il est important de remobiliser les joueurs autour de l’objectif du championnat national» en prévision duquel les Canaris se préparent depuis mercredi en prévision de la rencontre de dimanche face à l’Entente sportive de Sétif (ESS), comptant pour la 7ème journée du championnat de ligue 1, qui se jouera à huis-clos au stade Omar Hamadi de Bologhine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here