Accueil LES VERTS Équipe nationale : Quand Belmadi vole la vedette à Saâdane, Halilhodzic et...

Équipe nationale : Quand Belmadi vole la vedette à Saâdane, Halilhodzic et Gourcuff

0
PARTAGER
Équipe nationale : Quand Belmadi vole la vedette à Saâdane, Halilhodzic et Gourcuff

En revenant à la précédente date Fifa qui a vu la sélection nationale disposer de son homologue du Niger sur le score sans appel de 10- (aller et retour), et ce, pour le compte des troisième et quatrième journées des éliminatoires du Mondial-2022, on peut établir une petite comparaison en matière de statistiques entre les meilleurs entraîneurs qui ont défilé à la barre technique des Verts.

Ainsi, si on prend de côté les chiffres réalisés par Djamel Belmadi et de l’autre ceux de du trio Saadane-Halilhodzic-Gourcuff, on peut déduire les résultats suivants : On commence par évoquer la moyenne de victoires réalisées avec les Verts et qui est de l’ordre de 73,52% en faveur de Belmadi, alors que Gourcuff lui en a réalisé 90,61%. On passe à la meilleure série de buts inscrits dans des matchs consécutifs, et qui est de 31 matchs pour Belmadi et 16 pour Halilhodzic.




Concernant les clean-sheet enregistrés par Belmadi comparativement au meilleur résultat enregistré en la matière par l’un des trois techniciens précités. À ce propos, on remarque que la palme d’or revient à Belmadi qui, sous son ère, l’équipe nationale a réussi à garder sa cage vierge pendant quatre matchs de suite, une série réalisée à deux reprises, alors que Saadane et Gourcuff l’ont réalisé pendant trois matchs chacun.

Naturellement quand vous disposez d’une attaque de feu et d’une défense hermétique, cela vous permet d’aspirer à rester invaincu pour une longue durée. C’est le cas pour l’actuelle équipe nationale sous la conduite de Belmadi qui est à 31 matchs sans défaite, alors que la meilleure performance dans ce registre réalisée par l’un des trois autres entraîneurs revient à Saâdane qui n’a pas goûté à la défaite pendant 12 rencontres.




Avec Belmadi aussi, les Fennecs marquent une moyenne de 2,47 buts dans chaque match, et encaissent une moyenne de 0,70 buts par match. Sous l’ère de Gourcuff, l’attaque inscrivait une moyenne de 2,38 buts par rencontre, contre une moyenne d’un but par match aussi. On arrive à présent au dernier domaine de comparaison. Il a trait aux phases finales de la coupe d’Afrique.

Là aussi, Belmadi devance ses prédécesseurs, vu qu’il a réussi à mener le « Club » Algérie à décrocher le trophée continental pour la deuxième fois dans l’histoire du football algérien. Il devance dans ce registre Saadane qui n’a pas fait mieux que de se qualifier aux demi-finales lors de la CAN-2010 en Angola. Il est clair que l’actuel patron technique de l’équipe nationale sera appelé dans les prochaines semaines à relever plusieurs défis.




On pense particulièrement à la Coupe du monde, une épreuve que Belmadi souhaite saisir pour doubler Halilhodzic qui avait qualifié l’équipe nationale aux huitièmes de finale du Mondial brésilien de 2014. Mais avant d’y penser, il faudra d’abord aux protégés de Belmadi de valider leur billet pour la prochaine édition du rendez-vous footballistique planétaire au Qatar.

Une mission qui s’annonce délicate, vu que Mahrez et ses coéquipiers n’ont même pas encore assuré leur qualification aux barrages et font face à une rude bataille de la part du Burkina Faso dans le groupe A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici