PARTAGER

Récemment, l’entraîneur national, Djamel Belmadi, déclarait que son attaquant Islam Slimani, aime souvent se retrouver dans la difficulté, car sa réaction dans pareilles circonstances est terrible.

Belmadi n’a pas tort au vu du précédent match de son équipe, l’AS Monaco, sur le terrain du ‘’géant’’ du football français le PSG. Ayant perdu des galons depuis l’arrivée d’un nouvel entraîneur sur le banc de touche du club de la principauté, le meilleur buteur en activité des Verts a frappé fort en permettant à son équipe de revenir avec un nul inespéré de Paris.

Une manière pour le joueur de prendre sa revanche sur son nouveau coach et le pousser à revoir sa position envers lui. Pourtant, les statistiques plaidaient largement pour l’enfant d’Aïn Benian, afin de garder sa place de titulaire. Contre le PSG, il a inscrit son septième but en Ligue 1 française, tout en comptabilisant aussi huit passes décisives.

En d’autres termes, il est tout simplement impliqué dans 15 réalisations des siens, et seul Wissam Benyeder a fait mieux que lui pour le moment à Monaco (14 buts marqués et passes décisives). Mécontent donc de son nouveau statut de remplaçant, Slimani songeait sérieusement à plier bagage cet hiver (expiration de la période des signatures le 31 janvier).




Selon le quotidien sportif L’Équipe, un club aurait déjà pris ses devants en tentant d’arracher l’accord de Slimani, il s’agit d’Aston Villa, le club de la 1re Ligue anglaise, qui lutte pour son maintien, et qui vient de perdre son attaquant, Wesley, pour plusieurs semaines.

Du coup, la solution Slimani paraît aux recruteurs d’Aston Villa la mieux indiquée, révèle le quotidien français, qui prévoit même une accélération des discussions entre Aston Villa et Monaco, pour faciliter le transfert de Slimani, qui a été prêté, rappelons-le, par Leicester à l’ASM cet été. Une solution qui arrangera les affaires de toutes les parties concernées serait très envisageable, croit on savoir.

Ce qu’il faut savoir dans la probable décision prise par Islam Slimani de quitter l’ASM cet hiver est qu’il se plaint d’un manque de reconnaissance de la part de son club actuel. Déjà quand son ancien coach, Jardim, qui avait justifié, rappelons-le, sa mise à l’écart de l’équipe type par un réajustement tactique, avec l’alignement d’un seul attaquant de pointe, en l’occurrence Wissam Benyeder, Slimani n’avait pas été très convaincu par les raisons avancées par Jardim, ce qu’il a quelque peu démobilisé, car l’Algérien estime que son association avec Benyeder fonctionnait à merveille.




La venue de Moreno il y a deux semaines lui a donné quelques espoirs, mais qui se sont rapidement effrités, après que l’entraîneur ibérique, qui est revenu à deux attaquants, lui a préféré Keita Baldé lors de son premier match sur le banc des Monégasques (coupe de France face à Reims), et comme Baldé a claqué un doublé, Slimani a compris qu’il serait vraiment en danger, d’où la décision de vouloir aller jouer ailleurs.

Cependant, ses agents tentent de le calmer en espérant qu’avec son expérience il parviendra après à renverser la tendance en sa faveur. Les prochains jours seront décisifs pour l’attaquant algérien, car s’il ne venait pas de retrouver vite sa place de titulaire, il n’hésitera certainement pas à demander à partir. Il ne veut tout simplement pas revivre le même scénario de la deuxième partie de la saison passée quand il a passé une phare retour blanche en Turquie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here