PARTAGER

L’heure de vérité sonne pour la sélection nationale qui aborde ce jeudi à partir de 17h00 (heure algérienne) sa deuxième « petite finale » de la CAN, en croisant le fer avec la Côte d’Ivoire dans le cadre du troisième quart de finale de l’épreuve continentale.

L’équipe nationale est en train de réaliser un véritable parcours de champion. Ses statistiques depuis le début du tournoi en Egypte plaident pour elle.




En effet, en réalisant la passe de quatre succès en autant de sorties, les Verts ont bonifié leur parcours par une production à la hauteur ponctué par neuf buts marqués sans en encaisser.

Cela traduit une efficacité sur le plan offensif et une solidité défensive qui est la réussite première du coach Belmadi. Ce dernier avec pratiquement les mêmes défenseurs a fait mieux que ses prédécesseurs.




Il a donné de la confiance aux joueurs qui composent ce secteur et cela s’est traduit sur le terrain par un placement judicieux, une bonne couverture, une défense de zone et surtout une bonne relance en phase de transition vers l’attaque.

N’en déplaise à ceux qui critiquent le travail du staff technique, les performances et la prestation de l’équipe sont conformes aux standards.




Les Verts entament les matchs prudemment pour évaluer les forces et faiblesses de l’adversaire, mettent en place leur système et stratégie de jeu, pressent leur vis-à-vis dans sa zone, marquent et gèrent par la suite leur acquis.

C’est la même stratégie de jeu que les poulains de Belmadi vont certainement adopter face aux Eléphants ivoiriens, avec lesquels ils ont un compte à régler, vu que c’est cette équipe ivoirienne qui avait éliminé l’Algérie au même stade de la compétition lors de la CAN-2015.




Une mission à portée de main des Algériens au vu de tout ce qu’ils ont montré sur les quatre premiers matchs. En effet, Belmadi a réussi à transformer les joueurs qui composent actuellement l’équipe nationale.

Un joueur comme Guedioura critiqué à tout bout de champ il n’y a pas longtemps est en train de vivre une véritable résurrection. Nous l’avons vu, face à la Guinée résister à l’impact physique dans la zone du milieu, couvrir ses coéquipiers défenseurs et surtout oser, avec réussite, des gestes techniques.

C’est un groupe qui a montré de la solidarité sur le terrain et qui est en train de gagner en maturité.




D’aucuns pensent ainsi que la voie est libre pour que les Verts accèdent en demi-finales surtout que l’adversaire ivoirien a perdu beaucoup de son aura depuis quelque temps.
D’ailleurs, les copies rendues par les éléphants jusque-là ne sont guère fameuses, raison pour laquelle tous les observateurs donnent l’Algérie favorite pour poursuivre l’aventure.

Mais du côté algérien, Belmadi ne donnent pas de crédit à ces pronostics. Il nous a habitués à prendre très au sérieux ses adversaires, et ce n’est d’ailleurs pas en arrivant à ce stade avancé de la compétition qu’il va changer de philosophie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here