PARTAGER

Tout laisse à croire que le portier international algérien, Raïs M’Bolhi, est sur le point de quitter son club saoudien Al-Ittifak. Le fait qu’il ait supprimé les photos de cette formation, qu’il a rejoint een janvier 2018, de son compte officiel sur Instagram, tout en y publiant «l’heure du changement», est perçu qu’il s’apprête désormais à vivre une nouvelle expérience.

Réputé pour être un portier globe-trotter, M’bolhi a connu plusieurs expériences dans pas mal de continents. Il a même joué Raïs aux États-Unis sous le maillot de Philadelphia, dans une aventure voué à l’échec, comme il l’avait lui-même reconnu à l’époque.




Après avoir résilié son contrat aux USA, le gardien de l’EN est resté sans club depuis plusieurs mois, ce qui lui a d’ailleurs coûté sa place en sélection, puisque le sélectionneur national, Christian Gourcuff, n’a pas compté sur lui lors des éliminatoires de la CAN.

Certains clubs algériens, notamment l’USM Alger et le Mouloudia d’Alger, ont voulu profiter de la situation et recruter M’bolhi, mais l’ancien gardien du CSK Sofia a refusé de tenter une expérience en Algérie. Il a fini par rejoindre en portant le maillot d’Antalyaspor .




Connu pour son instabilité, Raïs Ouahab M’bolhi, est resté à Antalyaspor de 2015 au 2017. Il s’agissait de son 11e transfert depuis 2006, autrement dit M’bolhi ne passe pas plus d’une année sous le maillot du même club. Après la Turquie, il s’était engagé avec l’OGC Rennes jusqu’à 2018 avant d’atterrir en Arabie Saoudite.

Pour le moment, on ne sait pas si le dernier rempart des Verts va changer carrément de championnat ou optera pour un autre club saoudien, sachant qu’il a la cote dans la péninsule arabe. Une chose est sûre : M’bolhi n’est pas prêt à raccrocher les crampons.




À 34 ans, il espère encore rester au plus haut niveau pour d’autres années. Lui-même avait déclaré qu’il comptait faire comme l’égyptien Al Hadari, qui a gardé les bois de la sélection de son pays jusqu’à l’âge de 45 ans.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here