PARTAGER

Tout est fin prêt pour accueillir les jeunes admis à la deuxième académie de la Fédération algérienne de football (FAF) qui sera inaugurée officiellement le 1er février prochain dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, a indiqué, lundi à l’APS, la Direction technique nationale (DTN).

Les jeunes talents, au nombre de 56 choisis pour bénéficier d’une formation au sein de cette académie, prendront dès mardi leurs quartiers au niveau de l’école régionale de football de Sidi Bel-Abbès, selon le directeur technique national adjoint, Abdelkrim Benaouda.




Ce site, qui abritera ladite académie, relève du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), mais a été mis à la disposition de la FAF dans le cadre d’un contrat de concession d’une durée de cinq ans, rappelle-t-on.

Les jeunes admis à l’académie, nés en 2006 et 2007, ont été détectés suite à une large opération de prospection ayant duré près d’une année et touché toutes les régions du pays, a souligné le même responsable, informant que les joueurs en question ont été soumis à un nouveau test, il y a deux mois, soit après la reprise des activités footballistiques dans le pays.

C’est le staff technique de la sélection nationale des moins de 15 ans, composé de Rezki Remane, Saber Cherif et Mourad Aït Tahar, qui prendra en charge les nouveaux académiciens sur le plan sportif. Des enseignants ont été également engagés par la FAF pour assurer la scolarisation des joueurs à l’intérieur du site. « Nous avons tout préparé pour que les joueurs poursuivent leurs études dans les meilleures conditions, parallèlement à la formation dont ils vont bénéficier sur le plan sportif », a rassuré Abdelkrim Benaouda.




L’ouverture d’une deuxième académie de la FAF, après celle mise en service à Khemis Meliana (wilaya d’Aïn Defla) il y a de cela un peu plus d’une année, entre dans le cadre du programme de développement du football national élaboré par l’instance fédérale, a rappelé le DTN adjoint, tout en révélant que deux autres académies seront ouvertes prochainement à Aïn Sefra (Naâma) et Ouargla.

Il a, en outre, souhaité que les clubs de l’élite en particulier « s’impliquent davantage dans la formation des jeunes footballeurs à travers la création de leurs propres académies », déplorant le peu d’intérêt accordé à ce volet par la quasi-totalité des clubs, obligeant la FAF à se substituer et prendre en charge elle-même le dossier. Outre les sites sus-cités, qui relèvent tous du MJS, la première instance footballistique a programmé la construction de quatre académies, dont la première est en cours de réalisation à Tlemcen.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here