PARTAGER

Tout indique que le meilleur buteur en activité de la sélection algérienne, Islam Slimani, ne sera pas convoqué pour le prochain stage des Verts programmé du 5 au 14 octobre et au cours duquel la bande à Djamel Belmadi disputera deux matchs amicaux, probablement contre le Ghana et le Cameroun.

Et pour cause, Slimani n’a pas réussi à trouver un point de chute après l’expiration de son contrat de prêt à l’AS Monaco, conduisant à son retour à son club employeur, Leicester City, sauf que l’entraineur de ce dernier n’a pas voulu le garder dans son effectif.




Pourtant, le parcours Slimani avec le club de la principauté la saison passée laissait prédire que les clubs allaient se bousculer devant le portillon pour s’offrir ses services. Mais rien de cela ne fut pour le moment, malgré le fait que l’ancien baroudeur du CRB était tout prêt de conclure avec le Stade de Rennes, avant que son transfert ne tombe à l’eau. Justement, l’échec de cette transaction demeure toujours une énigme, surtout que le club français, qui cherchait à engager un attaquant de pointe, était très emballé à l’idée de s’adjuger les services de Slimani.

Selon France Football, ces dernières semaines, Rennes a étudié avec assiduité la piste Islam Slimani. L’intérêt était même très concret. La direction sportive était très intéressée par le profil de l’international algérien, qui n’a laissé que des bons souvenirs à Nicolas Holveck, son ancien dirigeant à l’AS Monaco devenu président exécutif du Stade Rennais. Les Bretons avaient bien avancé avec Leicester, menant des discussions autour de 5 M€ pour racheter sa dernière année de contrat.




Les Foxes, eux, espéraient un accord autour de 7 M€. Rien d’irrémédiable. Les négociations salariales étaient également entamées, avec des discussions sur la base d’un contrat de trois ans. L’attaquant s’était même entretenu avec le coach Julien Stéphan.

Jusque-là, tout allait dans le bon sens… jusqu’à un coup de fil d’Amiens qui a tout chamboulé. Les Picards rappelaient pour accepter finalement la dernière proposition rennaise pour leur attaquant Sehrou Guirassy.




Les Bretons travaillaient sur la piste du Franco-Guinéen depuis mai, et cela s’était traduit par plusieurs offres, dont une dernière de 15 M€ formulée en juin, repoussée par Amiens, qui attendait 20 M€. Depuis, la piste s’était refroidie, ce qui avait conduit les Rennais à avancer sur l’international algérien. Mais les dirigeants amiénois, alertés par l’avancée du dossier Slimani, ont craint de ne pouvoir vendre Guirassy aux Bretons, et ont fini par céder. Certains clubs anglais étaient prêts à mettre une grosse somme, mais le joueur avait choisi Rennes.

Et entre un attaquant de 32 ans et un autre de 24, les dirigeants rennais ont choisi le second, avec dans l’idée de revendre Guirassy plus tard avec une belle plus-value… ce qui a enterré illico les négociations avec Slimani.
Hakim S.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here