PARTAGER

La sélection algérienne s’envolera cet après midi à Banjul à bord d’un vol spécial pour y affronter son homologue gambienne, samedi, dans le cadre de la deuxième journée des qualifications pour la CAN-2019 au Cameroun.

Il s’agit d’un rendez-vous très important sur lequel le nouvel entraineur, Djamel Belmadi, table énormément afin d’enclencher la grande résurrection après près de trois années de disette. En tout cas, le successeur de Rabah Madjer arrive avec de grandes ambitions. Il a même manifesté une grande envie de sortir les Vert de la crise.

Evidemment, son souhait majeur est de revenir de Banjul avec les trois points de la victoire, même si le facteur temps ne joue pas en sa faveur, puisqu’il n’aura en tout que quatre séances d’entrainement pour préparer cette reprise des éliminatoires. Malgré cela, l’ancien attaquant de Manchester City et d’autres clubs européens croit dur comme fer à sa bonne étoile.

Il veut même prouver que ses protégés et lui peuvent réussir quelque chose de bon, même avec une préparation très limitée dans le temps, pour reprendre ses propres propos lors de la conférence de presse qu’il animée mardi à Sidi-Moussa.

Cependant, il faudra se méfier de cet adversaire gambien avide de se racheter de sa défaite lors de la première journée face au Bénin, et sur lequel Belmadi possède peu d’informations, comme il l’a affirmé aussi.



«On a une idée sur cette équipe de la Gambie, sur la manière dont ils puissent jouer. On aurait certainement pu faire mieux en terme de préparation sur notre adversaire, mais on a suffisamment d’éléments pour jouer ce match-là et éviter d’être surpris. J’ai une envie de faire un très bon résultat et le très bon résultat c’est bien évidemment de gagner. Après on y va là bas avec des joueurs expérimentés qui savent qu’il faut tout simplement gagner cette rencontre», a-t-il.

Mais pour gagner, il faudra éviter les erreurs des précédents matchs, notamment en défense, un secteur devenu un véritable casse-tête chinois pour tous les entraîneurs qui se sont succé- dé à la barre technique ces dernières années. «Notre défense encaisse beaucoup de but, donc on va faire en sorte qu’on soit plus performant défensivement à l’avenir.

Il n’est pas question de la ligne défensive seulement, c’est le travail de toute un groupe. C’est une manière collective d’appréhender ce genre de situation. Pour bien comprendre ce que je veux dire, pour moi les premiers défenseurs ce sont les attaquants, donc il y aura toute une organisation qui va être faite autour de cela pour pouvoir être plus imperméable», a-t-il promis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here