PARTAGER

La direction de l’USM Bel-Abbès a réussi à réduire jusqu’à 70 millions DA ses dettes envers d’anciens joueurs qui s’en sont plaints auprès de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), a indiqué le directeur général (DG) de ce club de Ligue 1 de football.




«La valeur globale des dettes du club envers les joueurs concernés est estimée à 150 millions DA. Dieu merci, nous avons réussi à la réduire jusqu’à 70 millions. Nous allons poursuivre nos efforts pour les convaincre de les rééchelonner afin de lever l’interdiction de recrutement dont fait l’objet notre club», a fait savoir Abbes Morsli, nommé récemment au poste de DG et qui occupe également les fonctions de président du club sportif amateur (CSA) de l’USMBA.

Le même responsable a ajouté qu’il était en course contre la montre afin de régler «cet épineux problème», et permettre par là même à sa formation d’être renforcée par de nouveaux joueurs en prévision de l’exercice à venir.




«Nous tentons, tant bien que mal, de convaincre nos joueurs de patienter, d’autant que nous avons l’espoir de voir la situation financière du club s’améliorer après l’accord trouvé avec Naftal pour devenir notre sponsor majeur. Déjà, nous avons réussi à prolonger les contrats de trois cadres (Leit, Hamza, Belebna), ce qui nous évite un sérieux problème puisqu’ils envisageaient eux aussi de saisir la CNRL», a ajouté le DG de l’USMBA.




La direction de la formation de l’Ouest du pays espère tout régler dans ce registre avant la fin de la semaine en cours, afin de lancer les préparatifs du prochain exercice. C’est dans cette optique d’ailleurs qu’elle va se réunir avec l’entraîneur Sid Ahmed Slimani, qui a déjà eu une expérience avec le club, pour lui confier la barre technique de son équipe, si un accord venait à être trouvé entre les deux parties, a souligné Abbes Morsli.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here