PARTAGER

L’entraîneur de l’USM Blida (Div. Amateur) Sofiane Nechma, guéri du coronavirus (Covid-19), revient sur sa mauvaise expérience, estimant qu’il aura désormais une « nouvelle vision de la vie ».

« Je me sens beaucoup mieux, en principe je quitterai l’hôpital demain lundi. Ma femme s’est également rétablie et a déjà quitté El-Kettar (Alger). Franchement, je me suis dit que j’allais mourir, je ne pouvais même pas respirer.




Des symptômes sur lesquels je ne peux pas y revenir, tellement c’était dur à vivre. Une chose est sûre, je n’aurai plus la même vision de la vie, cette maladie est une sorte de leçon à retenir, je souhaite prompt rétablissement à tous les malades », a-t-il indiqué à l’APS.

A l’instar des autres pays du monde, l’Algérie a été également touchée par le Covid-19. Selon le dernier bilan établi dimanche par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, 69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès ont été enregistrés, portant le nombre de cas positifs à 1320 et celui des décès à 152 en Algérie.




« Le personnel soignant de l’hôpital était aux petits soins avec tous les malades, nous avons liés des liens forts. Concernant le protocole thérapeutique à base de Chloroquine, il m’a été très utile, du moment que les symptômes ont disparu, je réussissais notamment à parler sans être obligé de prendre mon souffle », a-t-il ajouté.

Interrogé sur une éventuelle reprise de la compétition, lui qui avait rejoint l’USMB au début de l’année, Nechma affirme qu’il ne pensait pas trop au football.




« Je n’ai pas encore remis ma casquette d’entraîneur, ce n’est pas le moment de parler de football ou d’entrevoir le moindre projet. Tout ce qui m’intéresse pour le moment est que nous puissions sortir de cette crise sanitaire, nous implorons Dieu pour que ce sera le plus rapidement possible ».

Nechma n’a pas omis de lancer un appel à la population pour respecter les mesures de prévention élémentaires pour lutter contre le Covid-19, tout en insistant sur le strict respect du confinement, qu’il qualifie de « seule alternative pour stopper la propagation ».




« Je lance un appel du fond du coeur, notamment aux jeunes, pour ceux qui prennent les choses à la légère devant le danger qui nous guette. Je leur demande de rester à la maison au maximum, c’est la seule alternative qui existe pour le moment. Ils doivent comprendre qu’il y a des porteurs sains du virus sans symptômes qui risquent de contaminer leurs parents, généralement assez vulnérables. Le Covid-19 n’est pas une blague, c’est une vraie menace », a-t-il conclu.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here