PARTAGER

L’AC Milan retrouve Zlatan Ibrahimovic, guéri du Covid-19, pour le derby face à l’Inter samedi, tandis que la Juventus va débuter sa vie sans Cristiano Ronaldo, positif à son tour, à trois jours du coup d’envoi de la Ligue des champions.

La Serie A fait son retour sur les terrains après l’épisode du « match fantôme » Juventus-Naples qui a valu au Napoli une défaite sur tapis vert et un point de pénalité. Mais le championnat italien vit encore à l’heure du coronavirus: plus de 30 joueurs positifs sont ainsi forfaits pour cette 4e journée.




L’AC Milan compte encore deux malades dans ses rangs mais ne boude pas son plaisir de retrouver Ibrahimovic. Sans la star suédoise, les Rossoneri ont poursuivi leur début de saison impeccable (3 victoires en 3 matches) mais le derby face à l’Inter, samedi après-midi à San Siro, constitue leur premier grand rendez-vous de la saison.

Un moment de vérité pour la jeune génération milanaise des Kessié, Théo Hernandez, Bennacer, toujours invaincue depuis la reprise post-confinement en juin (soit 19 matches sans défaites, toutes compétitions confondues).




« L’écart s’es t réduit avec l’Inter ces dernières années, je suis certain qu’on va faire un grand match », a estimé le gardien rossonero Gianluigi Donnarumma, qui n’a pas encore pris de but en championnat.

L’Inter, qui a gagné les quatre derniers derbys, reste pour autant favorite avec son impressionnant effectif. Mais Antonio Conte doit faire sans six joueurs positifs au Covid-19 dont certains titulaires (Skriniar, Bastoni, Young) ni Sensi, suspendu. Cela offrira-t-il une place dans le onze de départ à Christian Eriksen ? Pas certain, même si l’international danois, souvent remplaçant, a laissé échapper ses frustrations dans la presse.




Dans l’autre choc du jour, Naples accueille l’impressionnante Atalanta Bergame, en tête du classement après trois victoires en trois matches et treize buts marqués. Battus sans jouer à Turin, les Napolitains auront à coeur de repartir de l’avant après leur bon début de saison.

Le Nigérian Victor Osimhen, en quête de son premier but en Serie A, sera l’atout N.1 de Gennaro Gattuso, privé de Insigne (blessé), Zielinski et Elmas (Covid). Mais la clé sera surtout d’essayer d’enrayer l’impressionnante attaque bergamasque où rayonne « Papu » Gomez (4 buts) et où le Slovène Josip Ilicic, absent des terrains depuis juillet pour des problèmes personnels, pourrait faire son retour.




Une bonne nouvelle supplémentaire pour l’entraîneur Gian Piero Gasperini alors que va débuter la Ligue des champions. Sur la pelouse du modeste promu Crotone, c’est aussi la C1 qu’aura en tête Andrea Pirlo, contraint de bâtir une attaque sans Cristiano Ronaldo pour les débuts européens de la Juve, à Kiev mardi, et, dans un scénario défavorable mais pas impossible, ensuite face à Barcelone la semaine suivante. Alvaro Morata devrait être titulaire et Federico Chiesa, la recrue de dernière minute de la Juve, pourrait en profiter pour faire ses grands débuts en bianconero.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here