PARTAGER

Après près de trois mois d’inactivité footballistique à cause de la pandémie du nouveau coronavirus, les regards seront braqués ce dimanche vers la réunion mensuelle du bureau fédéral, intervenue quelques jours après un nouveau prolongement du confinement par les pouvoirs publics.

Cet état de fait pousse d’ores et déjà certains à réclamer la proclamation de la fin du championnat, vu que la longue attente des joueurs et leurs entraineurs a fini par les plonger dans la lassitude.




Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, même s’il ne le dit pas ouvertement, semble pencher pour cette option, alors qu’il était, il y a quelques semaines seulement, un fervent partisan de la poursuite du championnat, «quitte à le terminer en décembre prochain», pour reprendre ses propos lui-même. Mais cette fois-ci, l’ancien président de l’ASO Chlef donne l’impression d’avoir changé d’avis.

En effet, Medouar explique qu’il «sera très difficile aux clubs de respecter les mesures de prévention et le protocole sanitaire», a-t-il indiqué, arguant que «Nous n’avons pas les moyens des pays européens pour rejouer au football, des centaines de millions d’euros ont été déboursés en Europe pour reprendre. La santé du citoyen doit primer avant toute autre chose», a-t-il soutenu.




Le président de la LFP a laissé, néanmoins une petite fenêtre ouverte en faisant remarquer que «Si le confinement est levé après le 13 juin, il sera possible d’évoquer les prochaines étapes, mais actuellement ce n’est pas le cas», dira-t-il.

Il convient de noter que cette sortie du premier responsable des compétitions de la L1 et L2 professionnelles conforte les appréhensions du président de la commission médicale de la FAF Djamel Eddine Damerdji, qui a estimé, il y a une dizaine de jours, qu’il était «quasiment impossible de reprendre l’entraînement par petits groupes en ce moment, alors que la compétition dépend essentiellement de la levée du confinement, ce qui n’est pas le cas actuellement.




Autre chose très importante, l’épidémie du virus doit disparaître ou bien diminuer sensiblement, ce qui est difficile et nécessite un grand travail » avait souligné Dr Damerdji.

Pour rappel, au moment de la suspension du championnat de Ligue 1, le CR Belouizdad occupait la tête du classement avec 40 points, à trois longueurs de ses deux poursuivants directs l’ES Sétif et le MC Alger, le Chabab et le Mouloudia comptant un match en moins., alors qu’en Ligue 2, l’Olympique Médéa domine la compétition avec 42 points, à deux unités de son dauphin la JSM Skikda.




À souligner que la réunion mensuelle statutaire du bureau fédéral, qui se tiendra ce matin en visioconférence, abordera aussi plusieurs points dont l’adoption du procès-verbal de la session du 30 avril 2020.

Les membres présents écouteront les rapports, respectivement, de la Ligue de football professionnel (LFP), la Ligue nationale de football amateur (LNFA), de l’inter régions de football(LIRF), du football féminin (LFF), de Futsal (LNF) et de la Direction technique nationale (DTN). Les différentes commissions exposeront également les rapports de leurs activités.




Il s’agit des commissions des finances, de Coupe d’Algérie. La commission médicale fédérale, la chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), d’arbitrage, du football féminin, de coordination des Ligues et la commission du statut du joueur.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here