PARTAGER

Relégué jusque-là au statut de troisième gardien de la sélection nationale, Alexandre Oukidja est bien parti pour bousculer la hiérarchie.

En tout cas, les prestations de ce portier avec son club FC Metz, notamment depuis la saison passée, plaident largement en sa faveur.

Certes, aux yeux du sélectionneur national, Djamel Belmadi, Raïs M’bolhi est le titulaire indiscutable dans la cage des Verts, mais cela ne devrait pas pour autant décourager le dernier rempart du club français decroire à sa bonne étoile.




Les observateurs sont d’ailleurs unanimes à dire qu’au vu de la très belle forme qu’Oukidjia continue d’afficher, la concurrence devrait être relancée de plus belle dans les bois de l’équipe nationale.

Le prochain stage, qui coïncidera avec la date FIFA du mois d’octobre, pourrait bien être exploité par le meilleur élément dans la formation de Metz la saison passée, afin de confirmer ses ambitions de devenir le N.1 des Fennecs. Oukidja arrivera d’ailleurs à ce stage, qui aura lieu probablement aux Pays-Bas, en pleine confiance.




Son récent match qu’il a livré contre le géant français, le Paris SG, lui a permis de gagner beaucoup de points et ambitionner au moins à déloger son camarade Azeddine Doukha de son statut de deuxième portier de l’équipe nationale.

En effet, le dernier rempart du FC Metz, a brillé en s’interposant aux tentatives de Di Maria, Draxler et autres Sarabia et Icardi. Cependant, la ténacité des attaquants franciliens a fini par payer. En effet, dans les arrêts de jeu (90’+3), Draxler est plus rapide qu’Oukidja sur un ballon que le portier messin a renvoyé. Il prolonge de la tête et arrive, enfin, à surprendre le gardien algérien.




Une défaite qui n’a pas fait rougir Oukidja et Metz qui ont donné du fil à retordre au champion en titre. Au cours de ce match, le gardien algérien a touché à 49 reprises le ballon, réussi 7 arrêts décisifs, fait 38 passes, dont 39.47% réussies.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here