PARTAGER

Le président de la Ligue de football professionnel (LFP), Abdelkrim Medouar, a affirmé mercredi à Constantine que « seules les hautes autorités du pays, le ministère de la Santé notamment peuvent se prononcer sur la suite à donner aux championnats de football ».

Animant une conférence de presse, à l’issue d’une réunion tenue, à huis clos, dans un hôtel de la ville de Constantine entre les responsables de la Ligue de football professionnel et les dirigeants des clubs de l’Est du pays de Ligue 1 et 2, Abdelkrim Medouar a indiqué que la décision de reprendre ou non les championnats gérés par la LFP relève exclusivement des autorités sanitaires du pays.

 » Je comprends parfaitement que les acteurs du monde du football professionnel soient sous tension depuis la suspension des championnats et qu’ils veulent tout naturellement être fixés sur la date d’une éventuelle reprise. Aujourd’hui le pays traverse une crise sanitaire exceptionnelle, la question de la santé du citoyen doit prévaloir sur toute autre considération », a-t-il dit.

Avant de poursuivre » tant que les mesures de confinement sanitaire seront en vigueur et tant que les autorités sanitaires n’auront pas donner leur feu vert pour la reprise des activités sportives, ni la Fédération ni la Ligue ne pourront communiquer sur les prochaines étapes à suivre ».

Le premier responsable de la LFP a, par ailleurs, expliqué que cette réunion organisée à Constantine quelques jours seulement après avoir tenu un premier évènement similaire à Oran avec les dirigeants des clubs de l’Ouest, a pour but « d’écouter les préoccupations aussi bien financières qu’organisationnelles des acteurs du football face à une éventuelle reprise du championnat ».

Cette rencontre se veut également d’apporter des propositions à la Fédération algérienne de football pour l’organisation, le cas échéant, de la suite du championnat 2019-2020 mais aussi de la saison 2020-2021, a-t-il ajouté.

Il est à noter, qu’à l’instar de la première réunion du président de la LFP, Abdelkrim Medouar avec les présidents des clubs de l’Ouest, les représentants des clubs de l’Est ont majoritairement exprimé leur désaccord quant à la reprise des activités sportives pour cette saison, arguant à cet effet « l’impossibilité d’appliquer le protocole sanitaire exigé par les hautes instances du pays qui serait trop onéreux pour ces clubs-là ».

Les responsables de la LFP ont, par ailleurs souligné qu’une troisième réunion est programmée à Alger avec les clubs du Centre du pays au cours des prochains jours.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here