PARTAGER

S’étant montré pour longtemps un fervent partisan de l’achèvement des différents championnats de l’exercice en cours, le président de la FAF, Kheïeddine Zetchi, commence à se rendre compte de l’impossibilité de cette option.

En tout cas, c’est l’impression qu’a dégagée son bras droit et membre du bureau fédéral, Ammar Bahloul, des déclarations qu’il nous a tenues jeudi. L’homme a indiqué que la prochaine réunion du bureau fédéral prévue pour le 15 du mois en cours devrait déboucher sur des décisions importantes sur l’avenir du championnat.




A cet effet, il a reconnu que le temps ne plaide désormais plus pour une poursuite de l’exercice en cours, surtout que tous les indices plaident pour le prolongement du confinement sanitaire, compte tenu de la recrudescence de la pandémie de Coronavirus dans de nombreuses wilayas du pays.

Selon le même interlocuteur, il a appartient désormais au bureau fédéral de trouver des solutions adéquates à même de satisfaire toutes les parties, c’est-à-dire les clubs en course pour le titre ou l’accession, et ceux lutant pour leur maintien.




«Il est vrai, nous considérions qu’il était impératif d’aller au bout de la saison pour que la compétition soit loyale, sauf que l’évolution de la situation sanitaire est en train de nous jouer un mauvais tour.

On est néanmoins ouverts à toutes les propositions, d’où notre décision de convoquer une nouvelle réunion du bureau fédéral pour justement essayer de trouver un consensus sur le sort à réserver à cet exercice, surtout qu’il s’avère maintenant qu’en pariant sur l’achèvement de cette saison, on risque de fausser celle suivante», a encore expliqué Ammar Bahloul, chargé également de la coordination entre la FAF et les différentes ligues.




Du coup, la FAF pourrait être amenée à annoncer la fin de la saison footballistique 2019-2020, à l’occasion de la réunion du bureau fédéral. Elle devrait prendre la décision de ne pas reprendre les championnats du football amateur, en attendant d’en faire de même pour le championnat du football professionnel.

L’augmentation du nombre de nouveaux cas infectés au Coronavirus et les mesures de durcissement que comptent prendre les Pouvoirs publics, ne plaident pas en faveur de la reprise de la compétition.




Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi avait estimé qu’il était compliqué de reprendre la compétition, alors que le président du Conseil de l’ordre des médecins, Mohamed Bekkat Berkani est carrément opposé à la reprise des compétitions sportives.

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, avait indiqué que le championnat reprendra dès la fin du confinement, sans avancer la moindre date, au moment où le président de la commission médicale de la FAF, Djamel Eddine Damardji et le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, ont émis des réserves quant à la reprise. Les clubs de la Ligue 1 sont unanimes à s’opposer à la reprise du championnat.




Compte de tenu de tous ces paramètres, la FAF pourrait se résigner au sort imposé par la situation sanitaire du pays, à savoir renoncer à la reprise de la compétition.

«Après avoir examiné la situation actuelle du football amateur, il a été décidé de tenir une réunion du bureau fédéral le mercredi 15 juillet 2020, en présence des présidents de Ligues, sur la base des décisions que prendront les pouvoirs publics en ce qui concerne la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 après l’échéance du 13 du même mois», a indiqué en fin de semaine la FAF dans un communiqué.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here