PARTAGER

Le Betis de Séville s’est déplacé jeudi soir à Barcelone pour y affronter l’Espanyol en match aller des quarts de finale de la Copa del Rey.

Si Mandi faisait partie naturellement du groupe, en revanche Boudebouz a été mis à l’écart par le coach du club andalou, son transfert vers un autre club devrait se faire avant la clôture du marché hivernal.



C’est dire que l’international algérien est plus que jamais sur le départ cet hiver et la Ligue 1 française est aux aguets. Transféré il y a un an et demi bientôt de Montpellier au Betis contre 7 M€, Boudebouz pensait avoir fait le bon choix.

Le style du milieu de terrain à la technique impeccable devait bien se marier à un championnat offensif. Sa première saison a été contrariée par deux blessures moyennes en août puis en septembre-octobre avant de terminer titulaire lors des six derniers mois.



Bilan : 15 titularisations pour 27 matches de Liga, 2 petits buts inscrits et 3 passes décisives. Il lui fallait confirmer pour montée en puissance. Seulement la donne a changé cette saison.

Après six rencontres de Liga démarrées en tant que titulaire, Boudebouz ne semble plus faire partie des plans de son entraîneur.

Quique Setien lui préfère Giovani Lo Celso ou Sergio Canales dans l’entrejeu pour guider l’équipe verdiblanca, sans oublier les présences du capitaine éternel Joaquin, de l’expérimenté Andres Guardado et même d’un joueur de complément comme le Japonais Inui.



C’est bien simple, l’ancien de Montpellier ou de Sochaux n’a même pas été convoqué lors des trois dernières rencontres, dont un match de Copa del Rey face à Huesca où ont joué d’habituels remplaçants.

Malgré cela, le joueur a tout de même gardé une belle cote sur le marché des transferts. Intéressé de longue date, l’OGC Nice a retenté sa chance l’été dernier sans que l’affaire ne puisse aller au bout.



«Cela fait deux ans qu’on le suit. On essaye mais malheureusement son club n’a pas voulu le lâcher. C’était pour nous un complément », confiait le président niçois qui a toujours un œil sur ce dossier puisque d’après France Football, Boudebouz reste dans le viseur du Gym, qui pourrait tenter de se le faire prêter avant la fin du mercati de cet hiver.

D’autres formations de Ligue 1 surveillent également le joueur de 27 ans. Voilà qui l’arrangerait bien pour le sortir de cette situation délicate au Betis.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here