PARTAGER

Après une source fiable , le stade du temple olympique Mohamed Boudiaf 5-Juillet, sera fermé dans les prochains jour pour entamer des travaux de réfection de la pelouse qui est presque impraticable. Le terrain, qui est doté d’un gazon naturel , faut le dire pose un grand problème pour les responsables du football local depuis plus de 7 ans qu’ils changent la pelouse en moins un fois par saison.

La même source nous a fait savoir que les travaux de posture de la nouvelle pelouse cette fois-ci vont durer pas plus de 4 semaines, ce qui oblige tout simplement la fermeture du stade.




Si cela venait à être confirmé, les clubs de la capitale, en particulier le MCA, se retrouveront dans l’embarras. D’abord, pour le MCA, il redeviendra tout simplement SDF. C’est au 5-juillet, comme le sait tout le monde, que le vieux club de la capitale est domicilié. La direction de cette équipe a même signé un contrat de location pour disposer de l’autonomie de gestion de cette infrastructure, sauf que ledit contrat n’a pas été appliqué à la lettre poussant les Mouloudéens à revendiquer des modifications.

Le MCA aura également du mal à trouver un stade homologué à Alger pour disputer ses matchs de coupe arabe, dont le premier en date approche à grands pas puisqu’il aura lieu le 22 septembre. L’absence des stades homologués par les instances africaines et arabes dans la capitale constituera également un véritable casse-tête pour les trois clubs algérois engagés dans les deux compétitions africaines, en l’occurrence, l’USMA, le CRB et le PAC.




Quant à la sélection algérienne, on sait bien que l’entraineur nationale, Djamel Belmadi, n’envisage pas de retourner au 5-juillet dans un proche avenir, en raison justement de la mauvaise pelouse de ce stade. L’homme s’est montré même très critique à l’encontre de cette pelouse à l’issue du match amical livré par les Verts face au Bénin lundi passé.

«La pelouse est de très mauvaise qualité. On voulait célébrer cette coupe d’Afrique avec un plus grand nombre de supporters possibles. J’ai toujours eu envie de rejouer au 5-Juillet. Revenir à Tchaker dans un premier temps était pour se remettre en confiance. Puis, notre objectif était de revenir dans un stade où la capacité d’accueil est plus importante. Nous avons étudié les possibilités d’évoluer à Annaba et même Constantine, mais c’est le 5-Juillet qui est le plus adéquat. J’aimerais faire de ce stade la forteresse de l’équipe nationale, mais la pelouse ne nous aide pas.




A Tchaker, nous avons une pelouse plus entretenue et correcte. Avec les matches de championnat, de coupe d’Afrique des clubs et de coupe arabe, je pense qu’un retour au stade olympique devient compliqué et c’est très dommage», a regretté Belmadi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here