PARTAGER

La sélection nationale a réussi son premier objectif qui est de se qualifier prématurément à la prochaine CAN. L’entraîneur national, Djamel Belmadi, a d’ailleurs beaucoup insisté auprès de ses poulains sur la nécessité d’en finir rapidement avec les qualifications à la CAN pour se consacrer complètement à l’autre objectif qui est les éliminatoires du Mondial-2022 qui débuteront en juin prochain.

Voilà donc qui permet à Belmadi, dont l’équipe a gardé son invincibilité, après 22 matches toutes compétitions confondues, de songer à donner du temps de jeu pour d’autres joueurs lors des deux prochaines et dernières sorties dans les éliminatoires de la CAN programmées en mars prochain.





Cependant, cela ne devrait en aucun cas faire oublier aux Verts qu’ils ne sont désormais qu’à quatre longueurs de la performance de la Côte d’Ivoire qui a réussi la passe de 26 matches sans défaite de 2011 à 2013.

Aux yeux des observateurs, il s’agit d’un challenge qu’ils pourront relever, eu égard au niveau qu’ils affichent depuis leur sacre continental. On pourrait maintenant dire que l’équipe nationale doit lorgner le Mondial du Qatar. Elle a le temps, la motivation et le talent pour réussir cet autre défi. Belmadi pourra tester des joueurs, des variantes tactiques, des systèmes de jeu avant d’entamer, l’année prochaine, les éliminatoires pour le Mondial 2022.





La performance de l’équipe nationale est à relever car elle intervient dans une conjoncture particulière. La situation sanitaire et la reprise tardive des championnats dans lesquels évoluent nos capés ont réduit leur rendement. Leur hargne a fait la différence face à un adversaire loin d’être un trouble-fête.

Les camarades de Mahrez peuvent savourer leur performance avant leur entrée en lice pour les éliminatoires du Mondial. Ils ont le temps, le talent, la jeunesse et surtout la volonté de bien faire, eux qui sont devenus l’équipe à battre sur le plan continental et qui ont montré qu’ils ont du culot et surtout qu’ils se dépensent sans compter sur le terrain pour se faire plaisir et donner de la joie à leurs fans. Place maintenant à un autre rêve, celui d’être dans le gotha du football mondial au Qatar, en 2022.




Cependant, l’entraineur national, en homme averti, se précipite pour mettre en garde contre les difficultés qui attendent les siens lors des qualifications au Mondial. La mésaventure vécue à Harare lundi passé devrait servir, de l’avis de Belmadi lui-même, d’une leçon à ses capés en prévision de leurs sorties africaines dans le cadre des éliminatoires du Mondial.

«En Afrique, c’est très difficile de décrocher un billet pour le Mondial, en raison des conditions difficiles dans lesquelles on joue à l’extérieur. On n’a pas le choix que de s’y adapter et d’ aller chercher des victoires en déplacement si on veut être du rendez-vous qatari», insiste le patron technique du ‘’Club Algérie’’.
Hakim S.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here