PARTAGER

Malgré une impressionnante cascade de blessures, Liverpool aura à coeur de reprendre la tête de la Premier League lors de la 9e journée au cours de laquelle il reçoit le leader Leicester, dimanche.

Le sort – et surtout le rythme infernal des matches – s’acharnent sur Liverpool qui a vu son effectif encore écorné pendant les deux semaines consacrées aux sélections. Aux absences déjà connues de Virgil van Dijk, Thiago Alcantara, Alex Oxlade-Chamberlain ou Trent Alexander Arnold, s’ajoute par exemple celle de Mohamed Salah, testé positif au Covid-19.




Une absence de poids mais qui devrait pouvoir être compensée par Diogo Jota, en pleine forme et qui sera sans doute choisi aux côtés de Roberto Firmino et Sadio Mané en attaque.

La blessure de Joe Gomez à l’entraînement avec l’Angleterre est bien plus problématique, d’autant que l’incertitude règne aussi sur la participation du jeune défenseur central Rhys Williams et du milieu et capitaine Jordan Henderson, après des coups reçus en matches internationaux.




En revanche, un retour de Fabinho, blessé en Ligue des champions contre Midtjylland, n’est pas à exclure, même si le titulariser d’emblée face à un client de l’envergure de Jamie Vardy, meilleur buteur la saison passée, serait un vrai pari.

Pour espérer reprendre la tête, Liverpool devra non seulement battre Leicester qui le devance d’un point, mais aussi compter sur l’aide de Manchester City qui se déplace à Tottenham pour l’autre gros choc de la journée, samedi.




Les « Spurs » précèdent les « Reds » au classement avec une meilleure différence de buts (+10 contre +2), et leur confrontation contre City qui peine à convaincre, avec une médiocre 10e place – et un match en moins -, sera un vrai baromètre des ambitions londoniennes cette saison.

Pour les « Citizens », dont le futur s’est un peu éclairci avec l’annonce, jeudi, de la prolongation pour deux ans de Josep Guardiola à leur tête, la défaite sera interdite sous peine de voir gonfler de façon inquiétante l’écart avec le groupe de tête.




Parmi les autres matches à suivre, figure la rencontre entre le promu West Bromwich Albion et Manchester United, toujours à la recherche de sa première victoire à Old Trafford cette saison.

En dépit du soutien affiché par les actionnaires à Ole Gunnar Solskjaer récemment, une nouvelle contre-performance, alors que les « Red Devils » végètent à une 14e place indigne de leur statut, effacerait le bénéfice de la belle victoire (3-1) à Everton juste avant la trêve. Arsenal, en déplacement chez un autre promu, le Leeds de Marcelo Bielsa, aura aussi impérieusement besoin d’une victoire pour s’extirper du ventre mou (11e) où il stagne.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here