PARTAGER

Comme tout le monde le sait, la JSK s’est qualifié, dans la douleur soit-il, à la phase de poules de la Ligue des champions africaine, après avoir passé péniblement les deux tours préliminaires contre des formations de gros calibre, à savoir, les Soudanais d’El Merreikh et les Guinéens de Horoya Conakry.

Ainsi, après les gros efforts consentis pour justement atteindre ce stade de la prestigieuse compétition continentale interclubs, les Canaris espèrent poursuivre l’aventure pour aller le plus loin possible dans cette épreuve.

Mais voilà qu’un premier obstacle se dresse devant eux. On fait allusion à cette éventualité de voir leur stade fétiche du 1er novembre de Tizi Ouzou non homologué pour la compétition africaine. Le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi, était d’ailleurs le premier à avoir évoqué cette possibilité. Déjà, la JSK avait trouvé toutes les peines du monde pour avoir l’autorisation de la CAF de recevoir dans son stade son deuxième adversaire dans l’épreuve, après avoir délocalisé son premier match au stade de Béjaïa.




Cependant, du côté de la direction kabyle l’on se montre confiant quant aux possibilités de voir leur équipe jouer dans son jardin préféré la phase de poules. A ce propos, l’on nous affirme que toutes les dispositions sont prises pour convaincre la commission d’homologation des stades relevant de la CAF de donner son feu vert aux Algériens afin d’accueillir à Tizi Ouzou leurs adversaires en phase de poules.

Par ailleurs, le président de la JSK, Cherif Mellal, a estimé que son équipe, même si elle sera privée aujourd’hui de son public tout en étant contrainte aussi de recevoir l’ESS au stade de Bologhine, est déterminée à renouer avec la victoire après sa cuisante défaite en championnat de surcroît à domicile face au CRB (3-0) lors de la précédente journée, un match qui n’était pas allé à son terme après les incidents survenus dans les tribunes et qui ont valu une sanction de quatre matchs à huis clos, dont deux loin de Tizi Ouzou, pour les Kabyles.




«La défaite face au CRB a été un mal pour un bien. Si on n’avait pas perdu ce match, on aurait raté celui face à Horoya Conakry. J’ai parlé avec les joueurs après la défaite en les mettant devant leurs responsabilités et ils ont bien réagi à Conakry. Je leur ai dit qu’ils doivent prendre tous les matches au sérieux et que je ne veux plus d’un autre faux pas à domicile », a indiqué Mellal.

« Le fait qu’on joue en dehors de notre terrain et à huis clos ne nous arrange pas, mais on doit impérativement gagner face à l’ESS à Bologhine afin de confirmer notre qualification à la phase de poules. Les joueurs sont conscients de ce qui les attend et j’espère qu’ils seront à la hauteur de la confiance placée en eux », a-t-il espéré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here