Accueil AFRIQUE Patrice Motsepe, président de la CAF : « Le Cameroun est prêt à...

Patrice Motsepe, président de la CAF : « Le Cameroun est prêt à 99% pour accueillir la CAN »

0
PARTAGER

Le président de la Confédération africaine de football (CAF) le Sud-africain Patrice Motsepe, a balayé vendredi une éventuelle délocalisation de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021, en déclarant que le Cameroun, pays hôte de la 33e édition du 9 janvier au 6 février, était « prêt à 99% » pour organiser le tournoi reporté à 2022.

 » Le Cameroun est prêt à 99%. La passion que j’ai vue au Cameroun à propos de la Coupe d’Afrique des nations, je ne l’ai jamais vue auparavant. Je suis convaincu que nous allons avoir une magnifique CAN au Cameroun en janvier 2022. Je suis très confiant, et sûr d’un grand succès de cette compétition », a indiqué le patron de l’instance continentale, à l’ouverture des travaux de l’assemblée générale extraordinaire (AGEX), tenue au Caire (Egypte) et cité par le site camerounais Camfoot.




La sortie de Mostepe intervient alors que des doutes persistaient quant à la capacité du Cameroun à organiser le prochain rendez-vous continental. Dans un courrier adressé au comité local d’organisation (COCAN), signé par le secrétaire général, Veron Mosengo-Omba, la CAF a lancé notamment un ultimatum au Cameroun, fixé au 30 novembre, pour la livraison du stade d’Olembé, qui abritera la cérémonie et le match d’ouverture entre le Cameroun et le Burkina Faso, le 9 janvier.

Au total, la CAF a détaillé six points sur lesquels une action et surtout des réponses du comité d’organisation de la CAN 2021 étaient attendues. Des points en guise de griefs comme, l’absence de prise en compte des recommandations des experts de la CAF sur les travaux d’aménagement des stades, l’inefficacité du programme de maintenance des pelouses des terrains d’entraînement notamment, l’absence de panneaux LED et surtout l’absence d’informations sur le protocole Covid-19 pour les spectateurs qui se rendront dans les stades.

De son côté, le COCAN a répondu à l’instance africaine, en réaffirmant sa volonté et celle de l’Etat du Cameroun, de respecter les engagements et les obligations souscrits dans le cadre de l’accueil et de l’organisation matérielle du tournoi continental.




 » Nous tenons à signaler qu’en aucun cas, l’hypothèse de la délocalisation de la cérémonie d’ouverture n’est envisagée et ne peut être accepté par le Gouvernement camerounais. Celui-ci ayant pris toutes les dispositions utiles et nécessaires, sur instructions du Président de la République, pour que ce stade, qui a déjà accueilli son premier match le 3 septembre dernier (Cameroun – Malawi, ndlr), soit dans un état complet de disponibilité et de fonctionnalité en vue de l’organisation de la CAN 2021, dans la poule A, comme dans toutes les autres poules », a affirmé le COCAN dans sa correspondance à la CAF.

Pour rappel, le Cameroun devait organiser la précédente édition de 2019, avant que la CAF ne décide de la délocaliser en Egypte, en raison du retard accusé dans les travaux des infrastructures devant accueillir la compétition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici