Accueil FAF Ouverture demain du symposium sur le renouveau du football algérien

Ouverture demain du symposium sur le renouveau du football algérien

0
PARTAGER

C’est ce lundi que s’ouvrira le symposium sur le football algérien au niveau du centre international des conférence à Club des pins avec la participation de plusieurs secteurs dont les représentants tenteront de contribuer à la renaissance du sport roi du pays, un sport qui ne cesse de manger de son pain noir depuis plusieurs années.

Même l’instauration du professionnalisme, lors de l’été 2010, n’a pas permis au football algérien de prendre son envol. Pis, sa situation se détériore davantage, maintenant que la quasi-totalité des 32 formations dites professionnelles, sont en situation de faillite.

Il faut dire aussi que cette tentative de la nouvelle équipe dirigeante de la FAF pour cerner les véritables problèmes du football algérien et essayer de leur trouver des solutions au cours de ce symposium de deux jours, ne fait pas l’unanimité. Certains spécialistes estiment d’ailleurs que l’approche de Kheïreddine Zetchi et ses assistants est complètement fausse.

C’est le cas de le dire pour Mohamed Mecherara qui vient de démissionner de son poste de conseiller juridique à titre bénévole du président de la FAF, et qui avait suggéré au président de la FAF de ne pas organiser un symposium sur le football national, mais plutôt sauver le football professionnel, un projet lancé en 2010 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Mais Zetchi n’en a fait qu’à sa tête et a décidé d’organiser un «Symposium sur le renouveau du football algérien» avec la participation de plus de 500 personnes dont des experts venus des différents horizons. Ce symposium, débattra de la situation du football en général.

Huit ateliers sont retenus pour ce symposium, à savoir : Formation et développement. Football amateur. Professionnalisme, financement et droit de retransmission télévisuelle. Arbitrage. Infrastructures.

Lutte contre la violence. Réformes juridiques et relations avec les médias et enfin Médecine du sport et lutte antidopage. Mecherara qui a déjà été vice-président de la FAF et président de la Ligue nationale de football, aurait souhaité que la fédération se penche sur le sauvetage du projet du professionnalisme dans le football d’autant plus qu’il avait beaucoup avancé dans ce sens dans la perspective de relancer la Direction nationale de contrôle de gestion des clubs (DNCG), laquelle va accompagner les clubs dans le processus de mise en place du professionnalisme et d’une gestion saine et transparente.

Les autres aspects comme le football amateur, la médecine du sport, le sponsoring et le financement du football notamment auraient pu être pris en charge par les commissions spécialisées de la FAF, tout en faisant appel à des experts, au lieu d’organiser un symposium dont les recommandations sont difficiles à appliquer, comme ce fut le cas des assises du football en 1995.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici