PARTAGER

On ne parle depuis quelques jours que de la pelouse hybride du nouveau stade d’Oran qui a coûté à l’État la bagatelle somme de 170 millions DA, mais qui se trouve déjà dans un piteux état moins de deux mois seulement après sa réalisation.

En effet, des photos publiées sur les réseaux sociaux montrent un gazon complètement jauni de la nouvelle enceinte sportive d’El Bahia.
Pourtant, l’entreprise chargée de la réalisation et de l’entretien de la pelouse, « Natural Grass Africa », a qualifié celle-ci de « très moderne semblable à celles de certains stades de renommée européenne».




C’est dire que la déception est énorme dans les milieux footballistiques en Algérie, qui croyaient qu’avec la nouvelle technique employée par la société en question, que dirige un franco-algérien au nom de Farid Bousaâd, on peut aspirer enfin en Algérie à disposer de terrains semblables à ceux qui accueillent les matchs européens.
Cependant, un responsable de « Natural Grass Africa », s’est empressé pour apporter des précisions par lesquelles il dégage toute responsabilité de son entreprise dans cet état dégradé dans lequel se trouve actuellement la pelouse en question.




Selon ce responsable, cette situation est causée par la mauvaise qualité de l’eau par laquelle la pelouse est irriguée. «L’eau utilisée dans l’irrigation de la pelouse contient une quantité de chlore non conforme aux normes», a-t-il expliqué, promettant que tout rentrera dans l’ordre dans les deux semaines à venir, au terme desquelles la pelouse concernée retrouvera toute sa verdure.

On rappelle que, selon l’entreprise citée ci-dessus, la pelouse du nouveau stade d’Oran, dont le taux des travaux a dépassé les 90%, bénéficie d’un système d’arrosage de dernière technologie et qui est utilisé pour la première fois dans les enceintes de football en Afrique.




« Il s’agit d’un système d’arrosage assisté par ordinateur dont le programmateur est accordé à la station de météo de l’aéroport international d’Oran par wifi. Il dispose ainsi d’une programmation automatique de l’arrosage de la pelouse de manière à la rendre plus efficace, en tenant compte des données météorologiques obtenues », avait déclaré il y a quelques mois Farid Bousaâd le directeur de ladite entreprise qui affirme avoir réalisé les pelouses de plusieurs stades en France et conçu les terrains d’entraînement du Real Madrid et d’Arsenal.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here