PARTAGER

Le WA Tlemcen, qui s’est hissé aux commandes de la Ligue 2, tentera de profiter de l’augmentation du nombre des clubs qui vont accéder en Ligue 1, porté à quatre au lieu de trois, afin de retrouver un palier qu’il a quitté depuis plusieurs années.

« Le changement du système de compétition est une aubaine pour nous qu’il faudra bien exploiter. Pour l’instant, nous sommes dans la bonne voie, mais un long chemin reste à faire pour être parmi les quatre premiers en fin de saison », a déclaré à l’APS, mercredi, le président du conseil d’administration du club, Nacerddine Souleyman.

Les « Zianides », qui avaient raté de peu l’accession en Ligue 1 la saison passée, ont néanmoins trouvé les ressources nécessaires sur le plan moral pour revenir encore forts cette saison sous la houlette de leur nouvel entraineur, Aziz Abbès.




« Il est vrai, nous étions tous abattus à l’issue de l’exercice passé après avoir raté une accession qui était à notre portée, mais nous avons fait en sorte d’en tirer les leçons nécessaires pour repartir du bon pied », a expliqué le boss tlemcenien, un ancien de la maison, qui a succédé lors de l’intersaison à Djilali Benahmed à la tête du Conseil d’administration.

Restant sur deux victoires de rang, dont la dernière en date samedi passé sur le terrain de l’ex-leader, l’O Médéa, le WAT, qui a opéré plusieurs changements au niveau de son effectif, tentera de réaliser la passe de trois samedi prochain à l’occasion de la réception du MC Saïda, dans un derby de l’Ouest.

Le patron du club se montre optimiste quant à l’enchainement d’une troisième victoire de suite, mais se veut prudent en mettant en garde contre un adversaire qui « revient en force ces derniers temps ».

Par ailleurs, si tout baigne pour le WAT sur le plan technique, la situation est délicate sur le plan financier, même si cet état de fait n’est pas propre aux Zianides seulement, dira encore leur président.

« A ma connaissance, tous les clubs du pays butent à ce problème financier. Il est devenu très difficile de s’offrir des sponsors à cause de la conjoncture générale que traverse le pays. C’est pour cette raison là que nous sommes en train de gérer du jour au jour, tout en espérant une amélioration dans ce registre dans les prochaines semaines, surtout que notre très bon parcours après six journées de championnat plaide en notre faveur », a conclu M. Souleyman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here