Accueil LES VERTS Mondial-2022 (qualifications ) : La FIFA irrite les Verts

Mondial-2022 (qualifications ) : La FIFA irrite les Verts

0
PARTAGER
Mondial-2022 (qualifications ) : La FIFA irrite les Verts

Le match Niger – Algérie comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar-2022, prévu le 12 octobre au stade du Général Seyni Kountché de Niamey, continue de défrayer la chronique avant trois semaines de son déroulement.

Prévu à 12h00 GMT puis à 19h00, a été avancé à 16h00 GMT (17h00 heure algérienne), a indiqué hier la Fédération algérienne de football (FAF) sur son site officiel. Les tergiversations, la FIFA se poursuivent donc, alors qu’on a pensé qu’elle avait dit son dernier mot concernant l’horaire du match.

«La FIFA a apporté un autre changement concernant, cette fois-ci, l’horaire de la rencontre Niger-Algérie comptant pour la 4ème journée des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA – Qatar 2022 prévue le mardi 12 octobre 2021 au stade du Général Seyni Kountché de Niamey, puisqu’elle a été décalée à 16h00 GMT (17h00 heure algérienne) au lieu de 19h00 », indique un nouveau communiqué de la FAF publié sur son site officiel.




Pour rappel, la FAF a demandé, dans le même sillage, de décaler l’horaire du match de la 3e journée, Algérie – Niger, prévu le vendredi 8 octobre au stade du Chahid Mustapha-Tchaker de Blida pour 20h00 au lieu de 17h00, comme fixé au préalable.

A noter que trois plages horaires sont retenues par la FIFA pour la diffusion des rencontres des éliminatoires du Mondial-2022 à savoir : 13h00 GMT, 16h00 GMT et 19h00 GMT, et où chaque fédération a la latitude de choisir l’horaire qui lui convient.

Il est clair que le nouvel horaire du match retour déçoit au plus haut point le sélectionneur national et ses joueurs. Les Verts craignent énormément d’évoluer en plein diurne où la chaleur est suffocante dans la capitale du Niger. Des conditions météorologiques qui risquent de compliquer davantage la mission des camarades de Mahrez.

Ces derniers croisent déjà les doigts de peur de se retrouver le jour ‘’j’’ contraints de se produire sur un terrain en très mauvais état, ce qui se répercute naturellement d’une manière négative.




Cela se passe à la suite de la décision de l’homologation du stade de Niamey, alors que les Nigériens avaient accueilli le Burkina Faso au Maroc, une domiciliation qui a fait les affaires des Burkinabés, principaux adversaires de l’Algérie dans la course à la première place du groupe, et par ricochet le seul billet donnant accès aux barrages.

Du coup, et au regard de cette victoire des Etalons contre le Niger, la sélection nationale n’a pas d’autre choix que de s’imposer à Niamey, surtout que tout le monde est unanime à dire que l’équipe nationale ferait l’objet d’un complot en lui mettant les bâtons dans les roues pour lui barrer la route de Doha-2022.

Après deux journées jouées, l’Algérie et le Burkina Faso sont en tête du groupe A avec quatre points chacun, suivis du Niger (3 pts) et de Djibouti qui ferme la marche avec zéro point.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici