Accueil FAF Mohamed Lacete, sélectionneur des U20 : « J’ai noté de belles choses dans...

Mohamed Lacete, sélectionneur des U20 : « J’ai noté de belles choses dans cette équipe »

PARTAGER

Le sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 20 ans (U20) Mohamed Lacete, a exprimé sa satisfaction après le déroulement du troisième et dernier stage de présélection au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, en vue de la Coupe arabe des nations, prévue du 17 juin au 3 juillet en Egypte.

« J’ai de quoi dire qu’après trois stages d’évaluation, j’ai bien noté de belles choses dans cette équipe. Je ne peux espérer mieux. Il me reste encore un stage d’évaluation à faire pour dégager l’effectif final qui disputera la Coupe Arabe des Nations », a indiqué Lacete, dont les propos ont été publiés mercredi sur le site officiel de la Fédération algérienne (FAF).




Après deux premiers stages réservés aux joueurs locaux, le troisième et dernier regroupement, qui s’est déroulé du 21 au 25 mai, a vu la présence de 37 joueurs, dont 13 évoluant à l’étranger.

Au cours de cet ultime stage de présélection, les joueurs de l’équipe nationale ont disputé deux matchs amicaux contre la réserve du Paradou AC, soldés par deux victoires, sur le même score (2-1).

La sélection nationale des U20 « sera conviée à un nouveau stage au début du mois de juin prochain, pour permettre au staff technique de procéder au décompte final concernant l’effectif et de convoquer, vers la mi-juin, les joueurs concernés par la préparation de la Coupe arabe des nations qui se tiendra en Egypte », précise la FAF, soulignant que l’Union arabe de football (UAFA) exige un effectif de 23 joueurs pour cette compétition.




La sélection nationale sera en regroupement juste après l’évaluation qui se fera lors du dernier stage et durera jusqu’au départ de l’équipe vers le Caire. La dernière sortie de la sélection des U20 remonte au mois de décembre 2020 à l’occasion du tournoi de l’Union nord-africaine de football (UNAF), qualificatif à la CAN-2021 en Mauritanie.

Les juniors algériens, alors dirigés par Saber Bensmaïn, n’avaient pas réussi à décrocher leur billet qualificatif après avoir terminé à la 4e et dernière place avec un seul point.