PARTAGER

Rien ne va plus au MCA où les supporters continuent de réclamer le changement. Une action inédite a été d’ailleurs entreprise par eux lors de la réception de l’O Médéa, avant-hier soir, dans le cadre de la 20ème journée du championnat.

En effet, la 21ème minute a été choisie par les fans présents dans les tribunes du stade olympique pour quitter le stade. Ce temps de jeu précis a été inspiré de la date de la création du Doyen en 1921.



Le message étant clair : les staffs dirigeant et technique sont sommés de quitter le navire après avoir échoué dans les différents challenges du club cette saison. Dans la foulée, le directeur sportif, Kamel Kaci Saïd, le plus décrié par une grande partie de la famille mouloudéenne, est sorti de son silence pour tirer à boulets rouge sur ses détracteurs.

Il n’a d’ailleurs ménagé personne, réitérant pour l’occasion sa décision de poursuivre sa mission jusqu’à la fin de la saison en cours, malgré les réclamations du public mouloudéen qui exige son départ.



D’emblée d’ailleurs, Kaci Saïd a tenu à rappeler à ceux qui refusent de lui accorder ce statut d’enfant du Mouloudia, qu’il avait porté les couleurs du Doyen pendant deux années.

«Ceux qui disent que je ne suis pas un enfant du Mouloudia doivent savoir que j’ai porté les couleurs de ce grand club. Ce n’est pas le cas pour ceux qui ne cessent de m’égratigner et qui n’ont joué aucune minute au Doyen», s’est-il insurgé, avant de porter des accusations graves contre son prédécesseur, Omar Ghrib, mais sans pour autant le nommer.

«Moi, je suis un salarié au Mouloudia. Je ne suis pas là pour m’enrichir comme tentent de le faire croire certains, je fais allusion notamment à une certaine personne qui a profité de son poste de responsabilité dans ce club pour s’offrir une parcelle de terrain de 3000 mètres carré du côté de Bouchaoui.



Ce n’est certainement pas donné au premier venu d’avoir un tel avantage», a lancé Kaci Saïd qui n’a pas ménagé également un membre du CSA/MCA, également sans le nommer, révélant à ce propos que ledit membre s’est retourné contre lui parce qu’il n’a pas accepté de recruter l’entraîneur qu’il lui avait proposé, ainsi que des joueurs qu’il a voulu faire signer au Mouloudia.

«Ce n’est pas tout, puisque ce membre qui ne cesse de m’attaquer dans les studios des télévisions privés voulait coûte que coûte que le MCA fasse un stage en Italie pour des desseins bien connus.



Toutes ses propositions, concernant l’entraîneur, le stage ainsi que les joueurs qu’il souhaitait que je recrute, sont bien gardées à travers les SMS qu’il m’avait envoyés», a-t-il fait savoir.

Le directeur sportif du Doyen en a profité pour dénoncer également des parties dans la maison mouloudéenne qui «n’attendent que la défaite de l’équipe pour la fêter à travers des cérémonies dans des hôtels», faisant allusion certainement à la cérémonie organisée en l’honneur de l’ancien président, Abdelkader Drif, à l’hôtel Al Djazaïr au lendemain du nul concédé par la formation de Bab El-Oued face aux Soudanais d’Al Merreikh, jeudi dernier en quarts de finale aller de la coupe arabe des clubs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here