PARTAGER

Le MC Alger est devenu « particulièrement instable » et confronté chaque saison à des « conflits », a regretté dimanche son entraîneur intérimaire Mohamed Mekhazni, moins d’une semaine après le limogeage du coach français Bernard Casoni.

« Malheureusement, l’équipe est devenue particulièrement instable et victime de conflits à chaque saison. Contrairement à ce que pensent certains, la situation n’est pas aussi dramatique. Je vais assumer mes responsabilités, à commencer par ce match face à Al-Quwa Al-Jawiya », a affirmé Mekhazni en conférence de presse à Alger.

Mekhazni s’exprimait à la veille de la réception du club irakien d’Al-Quwa Al-Jawiya au stade Mustapha-Tchaker de Blida (20h00), dans le cadre des 1/8 de finale (retour) de la Coupe arabe des clubs (aller : 0-0).

Le directeur technique sportif du « Doyen » a pris le relais à titre intérimaire, après le limogeage de Casoni, qui restait sur une série de mauvais résultats en Ligue 1.




Toutefois, Mekhazni arrive dans un contexte particulier, marqué par une crise interne née d’un différend entre le président du Conseil d’administration (CA), Achour Betrouni, et le directeur général sportif Fouad Sakhri, sur l’avenir de Casoni.

Alors que Betrouni voulait préserver le technicien marseillais jusqu’à la fin de la phase aller, Sakhri est allé à l’encontre de la volonté du patron du CA en le limogeant.

« Mon objectif dans l’immédiat est de remettre de l’ordre dans la maison du Mouloudia. Je me suis habitué à vivre ce genre de situation.

Je connais les joueurs et j’ai constaté qu’ils sont conscients de la tâche qui les attend », a-t-il ajouté, lui qui avait déjà assumé ce rôle de « pompier » lors du précédent exercice.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here