Accueil LIGUE 1 NEWS L’USM Harrach poursuit sa descente aux enfers

L’USM Harrach poursuit sa descente aux enfers

0
PARTAGER

Où va l’USMH ? C’est la question que ne cessent de se poser les amoureux de cette formation qui assistent impuissants à une descente aux enfers de leur équipe, dont les conséquences peuvent être fatales.

A la veille de l’entrée en lice des Harrachis en coupe d’Algérie, tout comme d’ailleurs les autres formations de la Ligue 1, plusieurs joueurs, et non des moindres, boudent l’entraînement. Apparemment, ils ont tous décidés de changer d’air en cette période du mercato d’hiver, misant notamment sur la CRL de laquelle ils attendent leurs lettres de libération, après avoir été privé de leurs salaires pendant plusieurs mois au sein de leur club.

C’est justement l’aspect financier qui continue de nuire au club banlieusard de la capitale depuis déjà plusieurs années. Il est la cause des changements à répétition dans les commandes de l’USMH, dont le dernier en date, intervenu la semaine passée, avec la désignation d’un directoire à sa tête, Mohamed Laib, qui retrouve les affaires harrachies quelques mois seulement après son éviction par l’assemblée générale des actionnaires.
Mais Laib doit admettre qu’il a hérité d’un cadeau empoisonné.

L’équipe est au bas du classement et ses chances de survie en Ligue 1 demeurent minimes. Les plus optimistes des supporteurs harrachis s’interrogent maintenant sur la capacité de Laib et des membres de la SSPA à sortir l’équipe de cette mauvaise passe.

Les dirigeants harrachis miseront en premier lieu sur la nécessité de soigner la santé financière du club qui n’a jamais été en déclin sur ce plan là comme elle l’est aujourd’hui. Un constat rapide de sa situation financière nous amène à dire que l’USMH a besoin en urgence d’au moins 10 milliards de centimes. Une grande partie de cet argent servira à éponger les dettes, notamment celles des joueurs actuels et anciens, et aussi du staff technique toujours dirigé par le Tunisien Hamadi Daou, comme l’exige la commission de la réglementation et des litiges dépendante de la Ligue nationale.

Et comme l’équipe dispose d’une effectif très moyen, Laib espère renforcer ses rangs en faisant revenir notamment Younes et Abdat. Mais voilà que le club est toujours interdit de recrutement. Il a d’ailleurs jusqu’au 15 janvier pour épurer ses dettes envers d’anciens joueurs et actuels aussi ayant recouru à la CRL pour être rétablis dans leurs droits.

Mais avant d’y arriver, il devra d’abord convaincre ses meilleurs joueurs à poursuivre l’aventure. L’équipe a repris les entraînements sans la présence de certains titulaires comme Banouh, Mellel, Daoud, Debari, Mebarki qui exigent d’êtres régularisés, alors que l’entraîneur Hamadi Daou prépare son groupe pour le match de Coupe qui se déroulera ce samedi à Ouargla contre l’équipe locale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici