PARTAGER

La fin du championnat pourrait vraisemblablement être reportée de plusieurs jours ou même de plusieurs semaines. Du coup, la LFP qui souhaitait terminer la compétition au moins un mois avant le début de la coupe d’Afrique des nations sera contrainte de revoir ses plans.

Si pour l’instant la prochaine journée est maintenue pour samedi prochain, le risque qu’elle soit reportée existe. Face à ces imprévus, la LFP dispose de plusieurs options :la première est de reporter tout le championnat jusqu’à la fin de l’élection présidentielle, c’est-à-dire exiger des équipes de rester plusieurs semaines sans compétition. L’autre option qui s’offre à elle c’est de faire jouer le championnat sans public, c’est-à-dire à huis clos.



Une option à laquelle sont favorables plusieurs membres de cette instance. Mais cette alternative n’est pas sans conséquences pour les clubs dont la majorité compte beaucoup sur les entrées de leurs stades pour renflouer leurs caisses.

Un grand dilemme donc pour la LFP contrainte de gérer au jour au jour et attendre à chaque journée l’aval des autorités concernées par l’ordre public pour faire jouer le match. La question qui se pose à présent : la Ligue de football professionnel continuera-t-elle donc à gérer le jour ou jour son championnat des Ligues 1et 2 ou prendra-t-elle des décisions pour éviter cela ? Ce qui est sûr, c’est que les réunions au sein de son siège se multiplient au cours de ces derniers jours jusqu’à très tard la nuit pour justement tenter de trouver des solutions adéquates qui arrangeraient tout le monde face à tous ces imprévus.



Il faut dire que les choses sont également compliquées au niveau des divisions inférieures. C’est du reste ce que vient de révéler le membre du bureau fédéral Amar Bahloul.

«Même au niveau des divisions inférieures, on commence à trouver des difficultés pour programmer les matchs de ces championnats en raison des réserves formulées par les autorités sécuritaires dans différentes wilayas où l’on souhaite annuler plusieurs rencontres à cause de la conjoncture actuelle que traverse le pays», a-t-il précisé.

Une chose est sûre : ce qui vient de se passer à El Harrach ahier lors du match de la formation locale contre le RCK ne fera que conforter la conviction de la LFP de décréter le huis clos pour tous les matchs restants du championnat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here