PARTAGER

Voilà un premier candidat à la présidence de la Ligue nationale du football amateur dont le mandat olympique a expiré, et qui est gérée provisoirement par Ali Malek, le président sortant de cette instance.

Il s’agit du président du club sportif amateur de l’USM Annaba, Mohamed El Hadi Kerroum. Ce dernier vient d’afficher clairement ses ambitions pour succéder à Ali Malek, qui laisse planer le suspense quant à ses intentions de briguer ou non un nouveau mandat.




« Avant d’annoncer ma candidature à la présidence de la deuxième structure footballistique nationale, j’ai beaucoup réfléchi. Tous ceux que j’avais consultés m’ont encouragé à le faire. Maintenant, je dois bien me préparer à la bataille, après quoi, tout sera question de destin» , a confié Kerroum.

Il faut dire que l’homme est déjà assuré du soutien de présidents de clubs du deuxième palier où évolue son club de toujours.
C’est lui-même d’ailleurs qui l’indique : «Je suis très heureux que plusieurs présidents de club m’encouragent et m’assurent de leur soutien. Ils me l’ont clairement exprimé dès que j’ai annoncé ma candidature», a-t-il soutenu. Mohamad Kerroum semble nourrir beaucoup d’ambitions en vue des élections de la LNFA.




Il avance même avoir un projet ambitieux pour cette instance : « J’ai un projet ambitieux. Je suis ouvert à tout le monde. Toute personne qui peut apporter un plus au football amateur est la bienvenue », a-t-il assuré.

Avant de poursuivre : « Tous les présidents de club sont sur le même pied d’égalité. Je vais parler à tout le monde et expliquer mon projet. J’espère qu’ils se joindront à moi pour corriger les lacunes ou faire des propositions qui pourront satisfaire tous les acteurs du football algérien. . Je sais que je ne vais pas plaire à tout le monde. Il y en aura sûrement certains qui vont voter contre moi, mais je suis convaincu que je mérite au moins une chance. »




Pour Kerroum aussi, la nouvelle ère que connaît le pays dans tous les domaines, devrait inciter aussi la famille footballistique à s’en inspirer en permettant à de nouveaux visages de prendre la gouvernance au niveau des différentes instances relevant de la FAF.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here