PARTAGER

L’élimination du club égyptien Ismaily SC de la Ligue des champions d’Afrique de football, après des violences commises le mois dernier par leurs supporters, a été annulée en appel dimanche, a annoncé la Confédération africaine de football (CAF).

Le 18 janvier, au stade d’Ismaïlia, le match opposant l’équipe hôte Ismaily SC aux Tunisiens du Club Africain avait été interrompu après des jets de projectiles (des pierres et des bouteilles d’eau) sur le terrain par les supporters égyptiens.



« D’après ce qui a été vu, il n’y a pas eu d’envahissement du terrain et l’agression (ciblée) contre l’équipe adverse n’a pas été établie », a déclaré Nathalie Rabe, directrice de la communication de la CAF. Or, ce sont les deux conditions nécessaires pour déclarer l’équipe hôte « perdante (du match) et éliminée de la compétition », a-t-elle précisé.

Sur ce fondement, un jury d’appel a annulé dimanche l’élimination décidée le mois dernier par une commission chargée de l’organisation des compétitions interclubs, a ajouté Mme Rabe.



La sécurité dans les stades reste le principal défi de l’Egypte, qui accueille cet été l’édition 2019 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2019), qui se jouera pour la première fois à 24 équipes contre 16 auparavant.

La CAF avait assuré en début de semaine que l’Egypte serait « prête », y compris en termes de sécurité, pour assurer l’organisation de la plus importante compétition sportive du continent.



Outre El-Ismaily et le Club Africain de Tunis, le groupe C de la phase de poules de la Ligue des champions comprend également le CS Constantine (Algérie) et TP Mazembé (RD Congo).

Avant la programmation des matchs en retard du groupe C, le CS Constantine occupe provisoirement la tête du classement avec 6 points pour 2 matches, en compagnie du TP Mazembe (6 pts-3 m). Le Club Africain est 3e (3 pts-3 m), alors que l’Ismaily est 4e (0 pt – 2 m).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here