PARTAGER

Les deux représentants algériens en phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique de football, l’USM Alger et la JS Kabylie, se sont mis dans une situation inconfortable en s’inclinant respectivement à domicile face aux Sud-africains de Mamelodi Sundowns (0-1) et en déplacement devant les Marocains du Raja Casablanca (2-0), dans le cadre de la 3e journée disputée vendredi et samedi.

Les deux clubs algériens, qui se devaient de réagir pour pouvoir se relancer, ont raté une belle occasion de se positionner et sont appelés à se remettre en question afin de relever la tête et redresser la barre, à trois journées de l’épilogue.

Engagée dans la poule D, la JSK a résisté vendredi l’espace d’une mi-temps dans le bouillonnant Complexe Mohamed-V de Casablanca avant de chuter en seconde période face à des Rajaouis déchaînés qui sont parvenus à faire la différence en marquant deux buts coup sur coup (51e et 54e).




Se voyant relégués à la troisième place avec 3 unités, les «Canaris» devront impérativement réagir après deux défaites de suite en déplacement. Les joueurs de l’entraîneur français Hubert Velud n’auront plus droit à l’erreur, dès le prochain rendez-vous à Tizi-Ouzou face au Raja, le samedi 11 janvier, dans ce qui sera le match du rachat et de la relance.

Un résultat autre qu’une victoire compliquerait davantage la mission des coéquipiers de Walid Bencherifa dans l’optique d’arracher leur qualification pour les quarts de finale, dans un groupe dominé par le double détenteur du trophée l’ES Tunis (7 pts), tenu cependant en échec à la surprise générale devant ses supporters par les Congolais de l’AS Vita Club (0-0).

De son côté, l’USMA, versée dans le groupe C, n’a pas pesé lourd samedi face à Mamelodi Sundowns au stade Mustapha-Tchaker de Blida, se faisant battre tel un novice sur un «cadeau» du défenseur central Mustapha Kheiraoui, auteur d’une mauvaise passe à son gardien qui a permis à Alpheus Kekana (59e) d’offrir la victoire à son équipe et du coup conforter sa position en tête du classement (7 pts). Pis.




L’USMA s’est montrée incapable de réagir devant son public, puisque l’avant-garde algéroise, menée par Benchaâ, très contesté, et Zouari, a fait preuve d’une inefficacité et manque de lucidité qui se sont avérés fatals pour le club phare de Soustara. Avec deux points seulement en trois matchs, la mission des «Rouge et Noir» est plus compliquée que celle des Kabyles, d’autant plus qu’ils effectueront un déplacement périlleux à Pretoria pour affronter le club sud-africain, le 11 janvier.

En dépit de leur riche expérience dans cette compétition prestigieuse, l’USMA et la JSK ont échoué, jusque-là, à se hisser au niveau de leur réputation, se montrant incapables de rivaliser avec les ténors, en attendant la «révolte».

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here