PARTAGER

C’est aujourd’hui que l’USMA devrait prendre son vol en direction de Niamey pour y affronter le représentant du Niger en Ligue des champions africaine, et ce, dans le cadre du match aller de la prestigieuse compétition continentale.

Néanmoins, et si l’on se réfère aux propos d’un dirigeant de l’USMA, rien ne dit que les Rouge et Noir de la capitale seront au rendez-vous.




Pour cause, les comptes du club sont toujours bloqués, et du coup, et à l’heure où nous écrivons ces lignes, la direction usmiste n’a pas trouvé un moyen pour prendre en charge son déplacement ainsi que son séjour dans la capitale nigérienne.

Selon le même dirigeant, le wali d’Alger ainsi que le ministre de la Jeunesse et des Sports qui ont été sollicités pour aider le club à débloquer la situation, n’ont toujours pas honoré leurs engagements.




D’ailleurs, la société qui devait racheter les parts de l’ETRHB et devenir majoritaire au sein de la SSPA/USMA, à savoir, Hayat Petrolium, commence à s’y impatienter.

Ainsi donc, et pendant que la compétition est sur le point de reprendre, la situation à l’USMA avance à pas de tortue.

Il aura fallu attendre deux mois pour connaître l’identité des prochains patrons du club qui devraient racheter la majorité des actions mises en vente par les bosses de l’ETRHB.



Après s’être renseignée sur la situation du club, Hayat Petrolium a formulé son offre aux Haddad et les deux parties auraient rapidement trouvé un accord.

Pendant que le club voit son avenir flou et paye pour un crime que l’USMA n’a pas commis, la formation de Soustara espère voir arriver rapidement cette société qui pourra lui permettre de souffler et se concentrer sur ses objectifs.




Accusant beaucoup de retard, il serait préférable d’accélérer désormais la procédure pour ne pas laisser le club en otage et voir enfin les comptes débloqués ce qui permettra à la société pétrolière d’injecter de l’argent.

Mais pour faire avancer les choses et laisser la place à la société en question, il est nécessaire que l’ex-patron du FCE signe une procuration à une tierce personne de ses proches pour permettre à Hayat Petrolium de prendre le relais.




Une situation qui risque de faire perdre encore du temps au club qui voit son sablier se vider et risque de mal débuter la nouvelle saison en raison des comptes bloqués qui prive l’USMA de tout mouvement.

Il est donc plus que nécessaire d’appuyer sur l’accélérateur afin de libérer le club et lui permettre enfin de tourner la page et se mettre en selle pour un meilleur avenir et surtout ne pas se voir privé d’une participation à la Ligue des champions.

Le club est toujours sous la menace et le temps presse pendant que tout le monde attend cette signature qui a pour but de sortir la formation de Soustara de la crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here