PARTAGER

Sur sa pelouse du stade Benito Villamarin, le Real Betis de Mandi et Boudebouz s’incliné ce dimanche soir face au Real Madrid (2-1), à l’occasion de la 19e journée de Liga.

Le club andalou qui n’a plu gagné depuis le 16 décembre dernier a concédé l’ouverture du score après 13 minutes de jeu seulement. Le ballon d’Or 2018, Luka Modric, est venu battre Pau Lopez d’une puissante frappe du gauche à l’entrée de la surface (0-1, 13e). Il a fallu attendre la fin de la période pour que les Sévillans se rebellent, sans trouver le cadre.




La physionomie de la rencontre s’est totalement inversée en deuxième période. Les Verdiblancos ont multiplié les offensives (47e, 54e, 61e), monopolisant le ballon, et les Merengue, à force de plier, ont fini par craquer. Sur une superbe offrande de Giovanni Lo Celso, Sergio Canales est venu battre Keylor Navas pour relancer son équipe (1-1, 67e). Mais les locaux n’ont pas su profiter de leurs temps forts (80e, 85e), avant de se faire punir par un ancien joueur du cru, Dani Ceballos, entré un peu plus tôt pour le Real et qui a surpris Pau Lopez sur un ultime coup franc (1-2, 88e).

Un coup de poignard pour les joueurs de Quique Setien, qui manquent l’occasion de revenir à la 6e place, et permettent au Real de revenir à hauteur de leur voisin et rival, le FC Séville, à la 4e place de Liga.

Titulaire, Aïssa Mandi a une nouvelle fois réalisé une prestation très solide en défense. Son compatriote Ryad Boudebouz qui n’a plus débuté une rencontre depuis le 1er novembre 2018 est entré en jeu à la 85e minute de jeu.




LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here