PARTAGER

La Jeunesse sportive de Kabylie et l’entraineur Franck Dumas seraient sur le point de rompre leur relation de travail, a-t-on appris mercredi à Tizi-Ouzou de plusieurs sources concordantes proches du club.

Le président des Canaris, Cherif Mellal a exprimé au manager du technicien français sa volonté de rompre la relation avec son client, encore sous contrat avec la JSK pour une année, et sa disponibilité à « discuter des modalités de son départ » et d' »assumer les conséquences ».

La relation entre les deux hommes s’était détériorée ces derniers temps pour cause « d’interférences » de membres de la direction du club dans les prérogatives et le travail du responsable de la barre technique, ont indiqué les mêmes sources.




Des « interférences » qui ont atteint « un seuil critique » lors de la mi-temps du match contre le NA Hussein-Dey comptant pour la 29e et avant-dernière journée du championnat national à Alger.

Lors de cette rencontre, une altercation aurait éclaté aux vestiaires entre Mellal, venu « sermonner les joueurs » et Dumas, intervenu pour défendre ses éléments. Depuis, a-t-on assuré, « la relation n’a fait que se compliquer » entre les deux hommes.

Dumas, qui a pris les rênes du club la saison dernière, n’a pas également apprécié « le jugement négatif » émis par Mellal concernant le bilan sportif de la JSK.




Un bilan que lui (Dumas) considère « positif » vu que, a-t-il confié à des proches, « le club est aujourd’hui vice-champion d’Algérie et s’apprête à disputer une compétition continentale (Ligue des champions, ndlr), alors qu’il jouait la relégation depuis plusieurs saisons » à son arrivée.

Contactée, la direction du club, par la voix de Salem Klari, membre de la cellule de communication, n’a ni infirmé ni confirmé l’information, indiquant qu' »il n’y a rien d’officiel » et qu’elle « se refuse à tout commentaire sur ce sujet ».

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here