Accueil LIGUE 1 NEWS Henri Stambouli, entraîneur de la JSK : « Il y a des joueurs...

Henri Stambouli, entraîneur de la JSK : « Il y a des joueurs qui n’ont pas le niveau pour jouer une Coupe d’Afrique »

0
PARTAGER
Henri Stambouli, entraîneur de la JSK :

L’entraîneur français de la JS Kabylie, Henri Stambouli, a remis en question jeudi le niveau de certains éléments, à deux semaines de l’entrée en lice des « Canaris » en Coupe de la Confédération africaine, face au club marocain des FAR Rabat, à l’occasion du 2e tour préliminaire.

« Le stage que nous avons effectué récemment à Tikjda m’a permis de jauger la qualité des joueurs, je me suis rendu compte qu’il y avait des éléments qui n’ont pas le niveau pour jouer une Coupe d’Afrique, ou espérer décrocher des titres sur le plan local », a relevé le coach kabyle dans un entretien vidéo accordé à la page officielle Facebook des « Jaune et Vert ».

Exempte du 1e tour, à l’instar de l’autre représentant algérien dans cette compétition la JS Saoura, la JSK se rendra d’abord à Rabat pour défier les Forces armées royales (FAR), à l’occasion du match aller prévu entre le 15 et le 17 octobre, avant de disputer la seconde manche à domicile entre le 22 et le 24 octobre.



« Le bilan du stage de Tikjda reste tout de même positif, d’autant qu’on a été loin de qui s’est passé dernièrement au club. Nous étions très sereins, nous avons travaillé dans un cadre agréable, en altitude », a-t-il ajouté. Avant d’enchaîner : « Je suis venu dans l’objectif de permettre à l’équipe de faire mieux que la saison dernière, autrement dit gagner des titres et tenter de remporter le titre continental, il s’agit d’objectifs très importants. Toutefois, il y a un décalage entre l’attente des supporters et l’effectif que j’ai sous les yeux ». Arrivé durant l’intersaison en remplacement de son compatriote Denis Lavagne, parti rejoindre l’USM Alger, Stambouli n’a pas tari d’éloges sur les jeunes de l’équipe.

« J’ai décelé de la qualité notamment chez les jeunes joueurs, ils sont intéressants, ils sont pratiquement prêts. Mais je manquais de cadres, ces fameux internationaux (chez la sélection A’, composée de joueurs locaux, ndlr) qui ont préféré quitter le club, c’est inquiétant pour l’avenir et par rapport à l’attente des fans. Je me suis permis de lancer un cri d’alarme pour sensibiliser les gens et la nouvelle direction pour qu’on puisse rapidement rectifier le tir.



La réaction de la direction a été positive, puisqu’il y a eu l’arrivée de nouveaux joueurs et le maintien de certains cadres ».

Invité à commenter le changement intervenu à la direction avec l’arrivée du nouveau président Yazid Iarichen, en remplacement de Chérif Mellal qui l’a recruté, le natif d’Oran a laissé entendre qu’il entretenait une bonne relation avec le nouveau patron de la JSK.

« Aujourd’hui, je pense que nous avons tous les éléments pour faire quelque chose de bien. Il y a un président motivé, l’arrivée de Karim Ziani (directeur sportif, ndlr) a fini par redynamiser le groupe, c’est quelqu’un de passionné, il est très enthousiaste. Nous avons un groupe très réceptif ». Enfin, concernant le prochain match face à l’AS des FAR Rabat, Stambouli a relevé la nécessité de se donner à fond dans cette double confrontation, pour espérer se qualifier au prochain tour.



« On va se considérer comme le petit poucet, nous allons affronter l’ogre de Rabat, et nous allons nous battre avec nos armes. Il faudra bien se préparer notamment sur le plan tactique, pour créer de la connexion entre les joueurs sur le terrain. Les joueurs sont assoiffés de revanche pour réaliser une belle saison », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici