PARTAGER

Le milieu offensif de la sélection algérienne, Sofiane Feghouli, est en train de monter en puissance au sein de son club turc, Galatasaray, club où il a beaucoup galéré depuis qu’il l’a rejoint lors de l’été 2017. Décidément, donc, ça va de mieux en mieux pour Feghouli chez le champion de Turquie en titre.

La confiance que son entraîneur Terim a mise en lui en est pour quelque chose dans ce regain de forme de l’un des plus anciens joueurs de l’actuel effectif des Verts. Elle lui a fait tout simplement pousser des ailes et le joueur est en train de traduire cette confiance sur le terrain. Buteur le week-end dernier contre Antalya, Soso confirme sa résurrection. Il en est seulement à 2 buts en championnat et un autre tout récemment en coupe locale, et il est prêt à en mettre d’autres.



Titulaire 11 fois depuis le début de saison sur 16 participations, les statistiques de l’ancien joueur de Valence vont sûrement s’améliorer, du moment que Terim a décidé, selon les medias turcs, de lui donner plus de prérogatives; il va être le nouveau meneur de jeu de Galatasaray à commencer par le match d’aujourd’hui contre Trabzonspor.

Distancés de 8 points par le surprenant leader, le Basaksehir, les Sang et Or ne perdent pas espoir de revenir étant donné que 42 points sont encore en jeu, le rôle de Feghouli risque d’être déterminant, et cette confiance de Fatih Terim va l’aider à assumer ses responsabilités et booster son moral. De bon augure pour lui et pour Belmadi qui compte en faire l’un des leaders de son équipe en vue de la mission compliquée qui l’attend à la CAN.



En évoquant justement la CAN, il y a lieu de rappeler que Fgehouli avait maqué la précédente grande manifestation footballistique continentale. à l’époque, l’entraineur belge, George Leekens, qui avait hérité des commandes techniques des Fennecs, avait jugé que Feghouli n’était pas en possession de tous ses moyens. Mais la vérité était tout autre. Le franc-parler du joueur lui avait valu d’être mis à l’écart par l’ex-président de la FAF, Mohamed Raouraoua.



Autres temps, autres mœurs, puisqu’avec la nouvelle équipe dirigeante de la première instance footballistique nationale, ainsi qu’avec le nouveau sélectionneur national, Feghouli semble avoir récupéré son statut de leader du ‘’Club Algérie’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here