PARTAGER

Les membres de l’Assemblée générale du Groupement sportif des Pétroliers (GSP) se sont prononcés en faveur de la fusion avec le Mouloudia club d’Alger (MCA), lors de l’assemblée extraordinaire (AGEx) tenue mercredi à Alger.

Sur le total des 58 membres que compte l’AG du GSP, 40 ont répondu présent et ont majoritairement voté par « Oui », à main levée, en attendant que leurs homologues du MCA fassent de même, lors de leur assemblée extraordinaire, prévue jeudi.




« L’union fait la force. Cette fusion nous rendra plus fort et c’est ce que nous souhaitons tous, car nous voulons redonner au Doyen son lustre d’antan », ont indiqué des responsables du GSP à l’issue de l’AGEx.

Une fois cette deuxième étape effectuée, d’autres processus administratifs seront enclenchés pour concrétiser la fusion entre le MCA et le GSP qui doit coïncider avec la célébration du centenaire du « Doyen », fondé en 1921, et dont on souhaite rassembler désormais l’ensemble des membres de la famille au sein d’un même club.




Cette fusion sera plutôt une « absorption », puisque le GSP, avec ses 13 sections sportives, évoluera désormais sous le sigle du MC Alger qui, lui, en compte sept.

Une fois la fusion opérée, le MCA nouvelle version comptera 15 sections, celles existant déjà dans les deux clubs, comme le tennis de table et l’escrime, ne formeront désormais qu’une.




En juin 2008, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach s’était retirée du MCA, en créant sa propre association sportive, le GSP, tout en restituant au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le sigle du club.

Rattaché au groupe Sonatrach, le GSP avait gardé 13 sections sportives, à l’exception du football, qui avait été restitué en 2001 à l’association El-Mouloudia. Avant cela, en 1977, le MJS avait confié la gestion du MCA à Sonatrach, dans le sillage des réformes sportives de l’époque.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here