PARTAGER

L’international algérien Yacine Brahimi et ses coéquipiers du FC Porto ont échoué face au Sporting en finale de la 79e Coupe du Portugal, perdue à l’issue de la séance de tirs au but (2-2, 5-4 t.a.b), samedi au stade national du Jamor à Lisbonne.

Ainsi, la saison du FC Porto, champion du Portugal l’année dernière, s’est terminée sans le moindre trophée après avoir perdu les deux finales de coupes face au Sporting et la course au titre en championnat, remporté par le Benfica Lisbonne.




Dans un match à rebondissements qui a souri finalement au Sporting, vainqueur de sa 17e Coupe du Portugal, les coéquipiers de Brahimi ont tout essayé, en vain.

Le milieu international algérien a fait, à l’occasion, son retour dans le onze titulaire, mais sans pouvoir réussir à percer la défense du Sporting qui réalise ainsi le doublé après avoir gagné la Coupe de la Ligue portugaise en janvier, déjà contre le FC Porto (1-1, 3-1 t.a.b).

Le FC Porto avait pourtant ouvert le score, quand le Brésilien Soares a placé une tête imparable sur un excellent service d’Hector Herrera (41).




L’attaquant a brandi un maillot d’Iker Casillas en célébrant son but pour rendre hommage au légendaire gardien espagnol qui a mis sa carrière entre parenthèses après un infarctus dont il a été victime début mai.

Mais le Sporting a égalisé dans la foulée par l’inévitable Bruno Fernandes dont la frappe à l’entrée de la surface a été déviée dans ses propres buts par Danilo Pereira (45). L’international portugais a inscrit par ce biais son 33e but de la saison, un record pour un milieu de terrain en Europe.

La seconde période a été à l’avantage du FC Porto mais les « Dragons » n’ont pas réussi à l’emporter malgré deux poteaux par Soares (48) puis Danilo Pereira (90+2). Entré en jeu à la 74e minute, l’attaquant Bas Dost a donné l’avantage au Sporting en se jetant au second poteau pour reprendre du pied droit un centre tendu d’Acuna (101).




Néanmoins, Porto est revenu au score sur l’ultime action de la prolongation quand Felipe a repris d’une tête rageuse une remise d’Adrian Lopez (120+1).

Un an après la grave crise interne au Sporting qui a culminé avec l’agression de ses joueurs au centre d’entraînement et une défaite en finale de la Coupe face au modeste Desportivo das Aves (2-1), les Lions ont conjuré le sort, le Brésilien Luiz Phellype inscrivant le tir au but décisif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here